Crédit : AFP

Baseball - MLB

Le Yankee Stadium attend les Astros de pied ferme

Publié | Mis à jour

Les Yankees de New York, l’une des équipes trompées par les Astros de Houston et leur système de vol de signaux en 2017 en route vers une conquête de la Série mondiale, rencontreront mardi leurs bourreaux pour la première fois depuis 2019 et depuis la tombée des sanctions.

Quelque 11 000 partisans seront dans les estrades du Yankee Stadium et tenteront, à leur façon, de faire regretter à l’organisation texane ses mauvaises décisions du passé. 

«Vous pouvez vous attendre à beaucoup de... je suis sûr qu’il y aura beaucoup de chaos, a dit Myles Straw, des Astros, selon des propos rapportés par le réseau Sportsnet. Mais ce n’est rien que nous n’ayons pas entendu cette année ou au camp d’entraînement. Et il semble que chaque fois que ça devient bruyant ou que nous nous faisons huer, nous jouons notre meilleur baseball.»

Le gérant Dusty Baker tenait le même discours que son joueur, indiquant que l’équipe avait bien géré ce genre de situation jusqu’ici, même s’il estime que les gens devraient passer à autre chose.

«Vous ne pouvez pas vous attendre à un accueil très chaleureux. Plutôt froid, en fait, a-t-il prédit. Comme je l'ai dit l'autre jour, nous n'avons que quatre ou cinq gars ici qui étaient là quand c'est arrivé. Les gens huent-ils la personne, l'uniforme ou l'organisation? Que vont-ils faire? Vous ne pouvez pas contrôler ce que font les gens.»

Aux partisans de trancher 

Les Astros ont été reconnus coupables d’avoir mis en place un système de vol de signaux utilisé en 2017 et 2018. Les ligues majeures avaient retiré aux Astros leurs choix de premier et de deuxième tours aux repêchages de 2020 et 2021, tout en leur donnant une amende de 5 millions $. Avant d’être congédiés, le gérant A.J. Hinch et le directeur général Jeff Luhnow avaient écopé d’une suspension d’un an.

Sur le terrain toutefois, les Bombardiers du Bronx seront toutefois plus calmes, le gérant Aaron Boone ayant demandé aux joueurs de ne rien lancer sur le terrain. Mais la volonté de gagner sera certainement à son comble.

«Je ne pense pas qu’il y ait de question à propos de la réaction des partisans, a dit le receveur Kyle Higashioka. Quant à savoir s'ils le méritent ou non... je pense que les partisans leur feront savoir.»