Crédit : AFP

Baseball - MLB

Un retour émotif pour Marcus Semien à Oakland

Publié | Mis à jour

Né à San Francisco, puis membre des Athletics d’Oakland pendant six saisons, Marcus Semien effectue un retour à la maison à l’occasion de la visite des Blue Jays de Toronto à l’Oakland Coliseum cette semaine.

S’il a dû se résigner à quitter le club au terme de la saison 2020 – réalité financière oblige –, Semien ne l’a pas fait de gaieté de cœur. Père de trois jeunes enfants, il aurait préféré demeurer près de la baie de San Francisco. Mais il a mis tout cela derrière lui et maintenant, il est simplement heureux de revenir, pour quelques jours, en Californie. 

«Je suis excité, a-t-il lancé dans une entrevue avec le réseau Sportsnet. Mes parents, mes tantes, mes oncles, mes cousins, tout le monde est excité. Ils ont pu me voir jouer pendant six ans. En maintenant, c’est un peu comme: "Où est Marcus?" Donc, c’est une grande série pour ma famille. Une grande série pour moi. Je rentre à la maison.»

Dangereux frappeur 

Le joueur d’arrêt-court est devenu le joueur que l’on connaît lors de son passage en Californie, où il a su développer ses talents de frappeur pour devenir un puissant cogneur, avec, en prime, une nomination pour le titre de joueur par excellence de la Ligue américaine en 2019.

Cette évolution, Semien ne la doit pas à une intervention divine. Il a travaillé sans relâche, bien évidemment, mais il a également testé plusieurs éléments différents, changeant de longueur ou de poids de bâton, de repères ou de position dans le rectangle des frappeurs.

«Ce qui est important pour moi, c’est simplement la constance dans mon travail, a-t-il fait valoir. Comment je frappe dans la cage, ce que je ressens et comment je ressens mon synchronisme. Ces trucs sont les raisons pour lesquelles je fais bien ou je fais mal les choses.»

«Je change quelque chose d’une semaine à l’autre si quelque chose ne va pas. C’est l’avantage d’être un joueur régulier. Vous pouvez aller sur le terrain et essayer des choses.»

Semien montre une moyenne au bâton de ,228 cette saison, ayant frappé six circuits et produit 14 points en 26 matchs.

Les Blue Jays devaient amorcer lundi soir une série de quatre parties contre les A’s. La formation ontarienne tenait ainsi de récolter une quatrième victoire de suite, donnant le mandat d’amorcer le match sur la butte à Steven Matz. Il allait faire face à Frankie Montas.