Crédit : AFP

LNH

Anthony Duclair est devenu un joueur important en Floride

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’attaquant Anthony Duclair semble avoir fait sa place chez les Panthers de la Floride, qui lui ont d’ailleurs accordé un beau vote de confiance en cette saison couronnée de succès pour l’équipe.

L’ancien joueur des Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, contribue aux succès de la formation de l’entraîneur-chef Joel Quenneville. Auteur de 31 points en 40 rencontres ainsi que d’un différentiel de +25 lors de la présente campagne, il a inscrit son nom sur la feuille de pointage dans 12 de ses 13 derniers duels. Samedi, il a notamment récolté deux buts et une mention d’aide dans un gain de 5 à 4 contre les Blackhawks de Chicago.

Évoluant à la droite du pivot Aleksander Barkov et de l’ailier gauche Grigori Denisenko, Duclair savoure le moment au sein d’un club occupant le deuxième rang de la section Centrale avec une fiche de 34-14-5. Il souhaite ne rien changer à la recette actuelle tant que les résultats sont au rendez-vous.

«J’imagine que la rondelle réussit à me trouver, a-t-il affirmé au site NHL.com. Nous faisons davantage de jeux et évidemment, la chimie a représenté un facteur important avec les récents ajouts à la formation. Les choses cliquent et pas seulement pour moi, mais pour toute l’équipe. C’est agréable à voir.»

Ayant marqué dans chacun de ses trois derniers affrontements, le hockeyeur de 25 ans a convaincu Quenneville.

«Il joue bien, il a de la vitesse et a effectué quelques beaux jeux. C’était l’une de ces soirées durant laquelle il obtenait la rondelle au bon endroit, a-t-il mentionné au sujet de la plus récente performance de Duclair. Ce trio a bien fait [...] et je pense que Denisenko se complète adéquatement à eux. Ils ont aussi efficaces à d’autres égards.»

Des arguments de poids

L’an passé, le Québécois avait conclu avec 40 points en 66 sorties dans l’uniforme des Sénateurs d’Ottawa. Donc, si la Ligue nationale de hockey avait tenu un calendrier de 82 matchs par équipe, il aurait logiquement dépassé ce total et probablement sa meilleure production en carrière, qui fut de 44 points en 81 duels avec les Coyotes de l’Arizona en 2015-2016.

Signataire d’une entente d’un an et de 1,7 million $ le 17 décembre, le patineur sera admissible à l’autonomie avec compensation cet été et devrait être bien placé pour faire grimper sa rémunération en prévision des années futures.