Crédit : AFP

NFL

Les Patriots seront patients avec le quart Mac Jones

Publié | Mis à jour

N’en déplaise aux partisans et aux médias du Massachusetts, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre considèrent toujours que Cam Newton sera le quart-arrière numéro 1 de l’équipe en 2021.

C’est du moins ce qu’a déclaré l’entraîneur-chef Bill Belichick jeudi soir, après avoir la sélection du quart Mac Jones avec le choix de première ronde (15e au total) au repêchage de la NFL.

«Cam est notre quart-arrière, a-t-il dit lors d’une conférence de presse tenue à la conclusion du premier tour. Quand Jarrett [Stidham] ou Mac seront prêts à le défier et à rivaliser, nous verrons comment cela se passera. Mais pour le moment, Mac a beaucoup de choses à apprendre.»

En 2020, les «Pats» ont disputé une première campagne sans le quart-arrière Tom Brady comme partant en près de deux décennies. Avec Newton derrière le centre, ils ont maintenu un dossier de 7-9 et ont raté les éliminatoires pour la première fois depuis 2008. Malgré cela, les Patriots ont octroyé une nouvelle entente d’un an à l’ancien pivot des Panthers de la Caroline.

«Un jeune homme intelligent»

Au lendemain de la sélection de Jones, plusieurs médias de Boston titraient que les «Pats» avaient mis la main sur le remplaçant de Brady, l’homme qui a permis à la formation de mettre la main sur six sacres du Super Bowl.

C’est énormément de pression sur les épaules d’un jeune homme de 22 ans. C’est peut-être pour le ménager que Belichick a publiquement renouvelé sa confiance en Newton.

«C’est un garçon intelligent, a dit l’entraîneur-chef, à propos de son nouveau quart. Il évoluait dans un système similaire au nôtre. Nous avons eu plusieurs bonnes conversations avec lui. Je crois qu’il sera en mesure de s’ajuster à notre attaque. Cela prendra certainement beaucoup de temps. Nous verrons comment tout cela se déroulera.»

L’an dernier, à sa dernière campagne au niveau universitaire, Jones a contribué au championnat national du Crimson Tide d’Alabama. En 13 rencontres, il a complété 77,4 % de ses relais tentés pour 4500 verges et 41 touchés. Il a également été victime de seulement quatre larcins.

Un peu de chance?

Avant que l’encan 2021 de la NFL s’amorce jeudi soir, les spéculations concernant le choix de sélection de Jones faisaient rage. Certains experts du ballon ovale avançaient même que les 49ers de San Francisco pourraient le choisir avec le troisième choix au total. Finalement, le produit d’Alabama a été le cinquième quart-arrière à entendre son nom en première ronde.

«Mac était disponible où nous choisissions. C’est un gars avec qui nous avions passé beaucoup de temps et nous avons senti que c’était le meilleur choix disponible pour nous à ce moment-là», a analysé Belichick.

«Généralement, nous n’arrivons pas au repêchage avec beaucoup d’attentes et je n’ai évidemment pas porté attention aux repêchages simulés [NDLR mock drafts]. Je n’étais donc pas très familier avec où tout le monde allait. Nous essayons simplement de faire de notre mieux pour aider notre équipe de football et c’est ce que nous avons fait aujourd’hui [jeudi]», a ajouté le détenteur de six bagues du Super Bowl comme entraîneur-chef.

S’il ne l’avouera probablement jamais sur la place publique, il y a fort à parier que Belichick est très heureux d’avoir joué de chance et mis la main sur l’un des cinq meilleurs quarts de cette cuvée, sans avoir à effectuer une transaction. Reste maintenant à voir ce que l’avenir réservera à Jones dans l’uniforme des Patriots.