Crédit : AFP

LNH

Oliver Ekman-Larsson: un mauvais investissement?

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Coyotes de l’Arizona s’éloignent d’une place en séries éliminatoires et leur capitaine Oliver Ekman-Larsson est le premier à reconnaître qu’il peut offrir de meilleures performances.

Touchant cette année 8,25 millions $ en vertu d’un contrat de huit ans et de 66 millions $, le défenseur ne connaît pas une grande saison. En 40 rencontres, il a inscrit deux buts et 18 mentions d’aide pour 20 points, tout en maintenant un pauvre différentiel de -21. Même si, à compter de la campagne 2013-2014, le Suédois a toujours présenté une fiche négative, il reste que cette statistique fait mal à son équipe.

Ayant encaissé un revers de 4 à 2 aux mains des Sharks de San Jose, mercredi, le club de l’Arizona se trouve au cinquième rang de la section Ouest, à trois points des Blues de St. Louis et du dernier échelon donnant accès aux séries. Sauf que ceux-ci possèdent trois parties en main et avec seulement six matchs au calendrier, les Coyotes sont pratiquement condamnés à la perfection et devront aussi obtenir de l’aide pour se qualifier.

«Nous avons commis un peu trop d’erreurs et ça commence par moi-même. Je ne sais vraiment pas ce que je fais là, a déclaré au site spécialisé azcoyotesinsider.com Ekman-Larsson, qui a écopé de deux pénalités mineures face aux Sharks. Dans les moments importants, je perds la rondelle et je suis puni par les arbitres. Je ne nous donne pas une chance de gagner.»

L’an passé, l’arrière avait fait l’objet de rumeurs de transaction avec les Bruins de Boston et les Canucks de Vancouver, mais était demeuré avec sa formation actuelle une fois la date limite des transactions passée. Il faudra voir si les Coyotes regretteront sa présence, car il avait aussi exprimé son insatisfaction quant à son rendement de la saison précédente. D’ailleurs, il écoule seulement la deuxième année de son entente.