Crédit : AFP

LNH

«Tellement plus intéressant lorsque vous gagnez»

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Panthers de la Floride ont assuré leur place en séries éliminatoires, mardi, et ils l’ont fait de façon éclatante en laissant parler tout leur talent offensif, comme ce fut le cas tout au long de cette saison écourtée.

Dans un gain de 7 à 4, les hommes de l’entraîneur-chef Joel Quenneville ont fait vivre l’enfer au gardien Juuse Saros, bombardé de 55 tirs. Celui-ci a eu droit aux prouesses de Jonathan Huberdeau et de ses comparses qui ont marqué quatre fois sans réplique en troisième période. Précédemment, l’équipe floridienne avait décoché 21 lancers lors de chacun des deux premiers engagements.

Voilà une brillante façon de passer un message aux adversaires de la section Centrale, notamment les Hurricanes de la Caroline et le Lightning de Tampa Bay. Avec 166 buts comptés en 51 rencontres, les Panthers semblent avoir bien fourbi leurs armes en prévision des duels d’après-saison.

«Je pense qu’accéder aux séries constituait notre objectif, a modestement déclaré Quenneville au site NHL.com. Au début de l’année, c’était le but. Nous voulions être une équipe de séries et terminer le plus haut possible au classement. Puis, nous essaierons maintenant de déterminer un plan d’ici la prochaine campagne, celle des éliminatoires. Ce fut un parcours plaisant jusqu’ici, car on a progressé à plusieurs égards et on est resté constant.»

Les années de vaches maigres sont finies

Pour Huberdeau, il s’agit d’une autre année productive au plan individuel : auteur de cinq points, mardi, il en revendique 57 pour le présent calendrier régulier et conclura ainsi avec une moyenne de points par partie supérieure à 1 pour une troisième fois consécutive. Cependant, le Québécois trouve davantage de satisfaction dans les performances collectives. Il est très heureux d’avoir l’occasion de prendre part aux éliminatoires, privilège auquel il a eu droit à seulement deux reprises précédemment.

«C’est agréable. On a vécu beaucoup de choses. Je suis ici depuis neuf ans et celle-là est plaisante. C’est tellement plus intéressant lorsque vous gagnez, a-t-il dit. J’aime les gars, chacun dans le vestiaire. On se présente à la patinoire et on sait quand il faut s’amuser et quand il est temps d’être sérieux. Sur la glace, nous avons travaillé très fort. On gagne des matchs et chaque trio fonctionne bien.»

Néanmoins, les Panthers devront surveiller leur jeu défensif. Ils ont cédé quatre buts dans chacun de leurs quatre plus récents rendez-vous.

«Il y avait quelques trous dans notre défense cette fois-ci et il nous faut corriger cela. On a accordé des buts et des occasions de marquer. C’est compliqué. Par contre, vous devez compter des buts pour remporter des parties et c’est ce qu’on a fait», a expliqué l’attaquant Frank Vatrano.