Crédit : AFP

Sports divers

COVID-19 : d’autres bonnes nouvelles aux États-Unis

Publié | Mis à jour

Pendant que les équipes canadiennes ne peuvent toujours pas accueillir de partisans, la reprise s’accélère au sud de la frontière, puisque le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, a indiqué mardi que les clubs de son territoire pourraient évoluer dans des enceintes combles d’ici le mois d’août.

Ainsi, les Bruins et les Celtics de Boston auraient l’occasion de jouer à guichets fermés au TD Garden. Il en serait de même pour les Red Sox au Fenway Park et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au Gillette Stadium de Foxboro, qui sert aussi de domicile au Revolution. Évidemment, le tout est conditionnel à un bilan sanitaire satisfaisant aux yeux des autorités.

En attendant, Baker a précisé que les formations sportives locales pourront faire passer la capacité de leur édifice respectif de 12 % à 25 % à compter du 10 mai. Ce jour-là, les Bruins accueilleront les Islanders de New York pour leur dernier duel local de la saison régulière.

Au Missouri aussi

D’autres clubs des principales ligues nord-américaines augmentent aussi progressivement leur capacité pour les matchs locaux. C’est le cas des Royals de Kansas City, qui accueilleront 17 400 partisans en mai. La limite avait été fixée à 10 000 en avril, alors que 37 903 personnes peuvent normalement y prendre place lors des matchs du baseball majeur.