Crédit : AFP

LNH

Claude Giroux a encore le feu sacré

Publié | Mis à jour

Ses Flyers de Philadelphie ont beau connaître une saison en dents de scie, le capitaine Claude Giroux n’a pas perdu sa touche autour du filet et surtout, son désir de vaincre.

Au moment où l’équipe de l’entraîneur-chef Alain Vigneault se trouve à neuf points d’une place en séries éliminatoires, l’attaquant fait de son mieux pour aider les siens à récolter quelques victoires d’ici la fin d’une campagne qui se conclura logiquement avec une exclusion des séries éliminatoires. Dimanche, il a freiné une disette de 11 matchs sans but en réalisant un doublé en troisième période d’une victoire de 4 à 3 en fusillade contre les Devils du New Jersey.

Au-delà de la production offensive de Giroux, revendiquant 35 points en 46 rencontres cette année, c’est davantage sa hargne au travail qui suscite l’admiration de ses alliés des Flyers. Bon an, mal an, il continue de se distinguer par son leadership.

«Il s’agit d’un des êtres humains les plus compétitifs que je connaisse, a commenté le joueur d’avant Sean Couturier au réseau NBC Sports. Tout ce qu’il fait, c’est pour gagner. Je pense que cela se reflète sur tout le monde dans la formation. Vous n’avez pas d’autre choix que de le suivre. Voilà ce qui fait de lui un très bon leader et capitaine.»

Aux yeux de Vigneault, tout cela explique pourquoi Giroux n’a jamais porté un autre uniforme que celui de Philadelphie depuis ses débuts dans la Ligue nationale de hockey en 2007-2008.

«Une qualité que tous ceux ayant connu G voient en lui, c’est sa soif de gagner, son désir de batailler, a-t-il souligné. C’est ce qu’il vous faut de la part de votre capitaine et de votre groupe de meneurs. Il fera tout pour diriger le bateau dans la bonne direction.»

Un grand de l’histoire

Par ailleurs, le numéro 28 a atteint le plateau des 850 points en carrière, ce qui lui vaut l’exclusivité du troisième rang de l’histoire des Flyers à ce chapitre après avoir dépassé Brian Propp. «Il a été un excellent joueur ici. Être capable de le dépasser constitue un honneur», a exprimé le Franco-Ontarien qui était plus heureux cependant d’avoir remporté la partie.

Dans la hiérarchie des pointeurs du club, sa prochaine cible sera Bill Barber, deuxième avec 883 pointeurs. Bobby Clarke (1210) domine avec une bonne avance.

Les Flyers retrouveront les Devils mardi soir.