Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

La grande générosité de Jason Spezza

Publié | Mis à jour

Le vétéran des Maple Leafs de Toronto Jason Spezza ne manque visiblement pas de moyens financiers et a le cœur sur la main quand vient le temps de penser aux joueurs évoluant au sein du club-école de l’organisation de la Ville Reine.

Le joueur de 37 ans a ainsi décidé de venir en aide aux patineurs des Marlies qui n’ont pas droit à un salaire faramineux en cette époque de la COVID-19. Il a uni ses efforts à ceux de quelques coéquipiers pour mener à terme son initiative. Même s’il gagne le salaire minimum de 700 000 $ dans la Ligue nationale de hockey cette saison, l’ancien des Sénateurs d’Ottawa a des coffres assez bien garnis: selon le site CapFriendly, ses gains en carrière s’élèvent à 88,7 millions $ environ. 

«Je dois donner beaucoup de crédit à "Spezz" pour celle-là, a admis le capitaine des Leafs, John Tavares, au réseau Sportsnet. Il a montré son leadership en prenant les devants ici et nous pensions que c’était très important. [...] Nous savons que dans la société en général et aussi dans notre sport, l’année est difficile. Donc, au sein de notre organisation, on voulait s’assurer que chacun puisse subvenir à ses besoins.»

Keefe impressionné 

De son côté, l’entraîneur-chef Sheldon Keefe mentionne que ce geste en dit long sur la grandeur d’âme de ses hommes.

«Cela montre le caractère de notre groupe, mais je pense que ça illustre les difficultés vécues par les gens dans la vie quotidienne au cours de la pandémie et le monde du hockey n’y fait pas exception, a-t-il dit. Si vous êtes un gars détenant un contrat de la Ligue américaine [LAH], traverser cette période est un défi. Je n’en sais pas trop à propos de ce dossier, mais je ne suis pas surpris de voir nos joueurs miser sur leur force pour agir et se lever.»

Pour la présente campagne, le salaire minimum dans la LAH est de 51 000 $. Par contre, la réduction du calendrier régulier et des revenus au guichet ont soumis les joueurs à une baisse de rémunération de 52 %.