Crédit : AFP

LNH

«Rien d’autre que la coupe Stanley»

Publié | Mis à jour

Même s’ils sont devenus mercredi la première équipe à assurer sa place dans les séries de la coupe Stanley, les Golden Knights de Vegas ne veulent pas s’en contenter et se préparent déjà pour un long parcours éliminatoire.

L’équipe du Nevada a réglé un premier dossier en confirmant sa présence aux matchs d’après-saison en disposant des Sharks de San Jose au compte de 5 à 2. Elle y jouera pour une quatrième fois en autant d’années d’existence et voudra bien répéter (ou même surpasser) ses exploits de l’an 1 : en 2017-2018, les Knights avaient atteint la finale à la surprise de plusieurs.

Cette fois, avec des vétérans aguerris comme Max Pacioretty, Mark Stone et Marc-André Fleury, les bonnes performances du club sont moins étonnantes et plusieurs observateurs s’attendent à le voir exceller au moment opportun. D’ailleurs, aux yeux du Québécois Jonathan Marchessault, il est temps de viser le sommet et rien d’autre.

«La première année, on se concentrait probablement à gagner plus que quatre matchs. Cependant, je pense que notre groupe devrait être fier de cela. Quatre ans de suite en séries, c’est comme cela que vous bâtissez une concession. Toutefois, au stade où nous en sommes rendus, il faut se lever en éliminatoires. Nous ne pouvons pas terminer avec rien d’autre que la coupe Stanley», a indiqué l’attaquant au quotidien «Las Vegas Review-Journal».

«Dans cette ligue, il s’agit d’un accomplissement, a ajouté l’entraîneur-chef Peter DeBoer. Ç’a toujours été le cas. [...] Je me suis souvent retrouvé de l’autre côté, celui des équipes qui ont travaillé et qui ont manqué leur coup. C’est satisfaisant d’avoir fait ce premier pas et d’accéder aux séries.»

Machine bien huilée

Avec une fiche reluisante de 33-11-2 et 68 points, les Knights constituent une formation de pointe dans la Ligue nationale et ses huit victoires d’affilée montrent qu’ils sont prêts à passer aux choses sérieuses. Leurs rivaux espérant les renverser en éliminatoires auront toute une tâche devant eux, mais les joueurs de Vegas évitent tout excès de confiance.

«Considérant le moment de la saison, je pense que c’est bien. On peut maintenant se concentrer sur notre jeu. On doit être prêt pour les situations qui se présenteront à nous. C’est là qu’il faudra offrir notre meilleure performance. Nous sommes qualifiés et c’est bien, mais on a encore du boulot à effectuer», a commenté au site NHL.com le défenseur Shea Theodore.

Dans la bataille pour la tête de la section Ouest, les Knights détiennent une priorité de quatre points sur l’Avalanche du Colorado, qui a disputé trois parties de moins. Les deux clubs doivent s’affronter deux fois d’ici la fin du calendrier régulier.