SPO-HOCKEY-MAPLE-LEAFS-CANADIEN

Crédit : Photo Ben Pelosse

Canadiens de Montréal

Canadiens: une performance de champions

Canadiens: une performance de champions

Louis Jean

Publié 22 avril
Mis à jour 22 avril

Ce matin, j’ai reçu un message texte d’un ami qui disait «ils ont joué comme des champions hier soir 😃.» 

«lls», vous le devinez, ce sont les Canadiens de Montréal. Et ceux qui sont restés debout pour regarder le match seront d’accord avec mon ami, qui est un fin observateur puisqu’il a longtemps gagné sa vie dans le monde du hockey.

Avant même que le match ne débute, il y avait des signes avant-coureurs. Le matin,  l’entraîneur-chef Dominique Ducharme avait défié son club en parlant de l’attitude nécessaire pour gagner. Ensuite, Josh Anderson s’est pointé au podium, l’œil tuméfié. Il avait mis la table en disant que le moment était venu pour son équipe de passer en mode séries, de commencer à jouer du hockey plus méchant (mean), de jouer avec davantage de hargne.

Le premier signe qu’on allait passer de la parole aux actes est venu pendant la période d’échauffement lorsque Josh Anderson et Shea Weber ont rendu visite à Alex Chiasson. Sa collision, bien qu’accidentelle avec Carey Price lundi, a fait en sorte que le gardien numéro un du Tricolore est sur le carreau en raison d’une commotion cérébrale. À l’instar de Connor McDavid, Chiasson était un joueur marqué mais pour une différente raison. Finalement, ce n’est ni Anderson, ni Weber qui ont engagé le combat avec Chiasson mais plutôt celui qui n’a pas pris une seule soirée de congé cette saison: Corey Perry.

Dès les premiers instants du match, les Canadiens étaient engagés. Ils ont dominé la première période au chapitre des tirs au but, ils complétaient leurs mises en échec, les joueurs bloquaient des tirs et ils ont retraité au vestiaire avec une avance d’un but.

Contrairement au match de lundi, lorsque les Oilers ont exploité une faille en défensive, l’équipe ne s’est pas écroulée. Onze secondes plus tard, Anderson répliquait avec son premier de deux filets.

C’est vrai que la fin de match a été un peu cahoteuse, mais cette victoire, les joueurs ne l’ont pas volée. Ils l’ont pleinement méritée. 

Si le CH joue de cette façon lorsque les séries éliminatoires débuteront, je vous l’assure, ils gagneront plus de matchs qu’ils n’en perderont. C’est un gros SI, puisque la constance a échappé au Tricolore cette saison. Toutefois, sans Price et sans Gallagher et même sans Cole Caufield que plusieurs voient come le sauveur de l’équipe, Montréal a joué avec conviction et détermination hier soir. Le résultat? Une victoire extrêmement importante.

Maintenant, s’amorce une série de trois matchs contre l’équipe qui tente de prendre la dernière place donnant accès au tournoi éliminatoire: les Flames de Calgary. Est-ce que les Canadiens sauront bâtir sur leur match contre McDavid et compagnie ou prendront-ils un recul comme ils nous ont habitués à le faire? Je n’en ai aucune idée. 

Il n’y a aucun doute dans mon esprit que ce club a la capacité de jouer du gros hockey. Comme mon ami me l’écrivait, les joueurs du CH ont joué comme des champions hier soir. Maintenant le défi est de le faire plus souvent.