Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Stéphane Auger

La frustration de Connor McDavid

La frustration de Connor McDavid

Stéphane Auger

Publié 22 avril
Mis à jour 22 avril

Il y a quelques semaines, j’avais publié un texte suite au coup à la tête porté par Connor McDavid à Jesperi Kotkaniemi. La vedette de Oilers avait été mise à l’amende pour son geste par le département de la sécurité des joueurs.  

J’étais d’avis que ce geste de frustration directement à la tête, même s’il n’est pas violent méritait un match de suspension. Les joueurs vedettes font souvent l’objet d’une couverture serrée. J’ai souvent vu des joueurs d’impacts perdre patience et commettre des gestes de frustration.  

Hier, McDavid a donné un coup au visage de Corey Perry, l’arbitre a rendu la bonne décision en décernant une pénalité mineure pour rudesse. McDavid a récidivé tard en troisième période avec un coup semblable sur Paul Byron.

  

Je n’ai pas vu tous les matchs des Oilers cette saison, mais ça me semble être une tendance chez lui lorsqu’il n’aime pas sa couverture. Les gestes d’hier ne valent pas plus que les pénalités décernées. Mais peut-être qu’une suspension plutôt qu’une amende, il y a quelques semaines, aurait fait réfléchir McDavid. Je ne serais pas surpris qu’il reçoive un appel de courtoisie de George Parros lui demandant de calmer ses ardeurs.