Crédit : AFP

Hockey

Pas de saison dans la Ligue junior de l'Ontario

Publié | Mis à jour

C’est terminé dans la Ligue junior de l’Ontario, et ce, avant même d’avoir commencé. Alors que tout semblait pointer vers un retour au jeu il y a quelques semaines à peine, l’OHL a confirmé mardi qu’elle mettait officiellement une croix sur la saison 2020-2021.

Il y a quelques semaines à peine, on semblait se diriger vers un retour au jeu en Ontario. La situation épidémiologique dans la province a toutefois contrecarré les plans. Jeudi dernier, la ministre des Sports de l’Ontario, Lisa MacLeod, avait mentionné que son gouvernement s’apprêtait à accepter le plan de retour au jeu du circuit ontarien, mais que la troisième vague était venue perturber ses plans.

«Nous voyons qu’il commence à y avoir des éclosions dans d’autres ligues et même dans la LNH. Il faut donc être très prudents et ne pas mettre en danger la santé à long terme de ces jeunes athlètes», avait alors mentionné Mme MacLeod.

L’OHL avait proposé un plan qui prévoyait la mise en place de quatre villes-bulles, a révélé le commissaire du circuit David Branch, mardi.

«On croyait vraiment que c’était une question de jours avant que ça recommence. Par contre, avec cette troisième vague et le nouveau confinement, on commençait à s’y attendre», a mentionné André Tourigny, mardi, lui qui a délaissé son rôle d’entraîneur-chef des 67’s d’Ottawa pour travailler avec Hockey Canada, mais qui demeure quand même impliqué avec l’équipe.

L’exploit de la LHJMQ

Le circuit ontarien est donc la seule ligue junior canadienne à ne pas avoir été en mesure de présenter des matchs cette saison.

La Ligue de l’Ouest (WHL) est actuellement au milieu de sa saison de 24 matchs, mais a confirmé qu’il n’y aurait pas de séries éliminatoires. L’exploit de la LHJMQ est donc encore plus impressionnant.

Le circuit Courteau a commencé ses séries éliminatoires mardi dans les Maritimes tandis que celles au Québec prendront leur envol mercredi.

«Ce qui est difficile à comprendre, c’est pourquoi on n’a pas été capable d’arriver à une entente pour jouer. Je ne te cacherai pas qu’il y a un peu de frustration. En même temps, je ne suis pas au courant de tout ce qui s’est passé dans les négociations. Une chose est sûre, je salue le leadership de la LHJMQ. Ce qu’ils ont fait est extraordinaire pour les joueurs et j’ai beaucoup de respect pour ça.»

Joueurs déçus 

Évidemment, la nouvelle de mardi a créé beaucoup de déception chez les joueurs de l’OHL.

«Les mots me manquent en ce moment, a écrit sur Twitter l’attaquant de 16 ans de l’Attack d’Owen Sound Cédrick Guindon. Le nombre d’heures passées à s’entraîner, à patiner, à lancer et même à s’adapter aux restrictions. Je suis sans mots. Toutes les ligues au monde jouent, alors que nous ne pourrons pas mettre les patins pour les six prochaines semaines. Ça me brise le cœur.»