Canadiens de Montréal

Carey Price souffre d'une commotion cérébrale

Publié | Mis à jour

C'est sans Carey Price que les Canadiens de Montréal se sont entraînés, mardi, au lendemain de leur défaite de 4-1 contre les Oilers à Edmonton.

Après la séance, l'entraîneur-chef Dominique Ducharme a précisé que l'homme masqué du Tricolore souffre d'une commotion cérébrale et qu'il ratera au moins une semaine d'activités.           

Le gardien du Tricolore a quitté la rencontre après la première période de jeu, à la suite d'un contact avec Alex Chiasson, la veille (revoyez la séquence, ci-dessus). Jake Allen a terminé la confrontation devant le filet des visiteurs et a alloué trois buts à l'adversaire dans les neuf dernières minutes du match

«Carey ne sera pas disponible pour une semaine, a indiqué l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal Dominique Ducharme, mardi, durant son point de presse. Il est sur le protocole des commotions cérébrales.»

C’est Cayden Primeau qui se retrouve dans la formation pour compléter un duo avec Allen.

«C’est certain que Primeau va être dans la formation, j’avais pensé mettre [Cole] Caufield dans les buts, mais...», a indiqué Ducharme, faisant une blague tombant un peu à plat.

L’entraîneur a plus tard confirmé que les chances étaient bonnes de voir Primeau disputer un match face aux Flames, à Calgary, au cours des prochains jours. Logiquement, il obtiendra un départ vendredi ou samedi.

Choix de septième tour du Canadien au repêchage de 2017, le gardien de 21 ans compte déjà deux matchs d’expérience dans la LNH. 

En plus du rendez-vous de mercredi soir face aux Oilers, le Tricolore jouera en effet trois importantes rencontres à Calgary, vendredi, samedi et lundi. La nouvelle blessure de Price survient à un bien mauvais moment, il va sans dire.

Drouin sur le quatrième trio        

En attendant un possible rappel de Caufield (à l’attaque, faut-il préciser), Jonathan Drouin a pour sa part été rélégué au quatrième trio durant l’entraînement de mardi. Il était accompagné des vétérans Corey Perry et Eric Staal.

«Je suis habitué, a réagi le Québécois. Depuis que je suis ici, j’ai joué à plein de positions. Je me retrouve avec deux vétérans qui ont de l’expérience, deux bons compagnons de trio. Je suis capable de jouer avec n’importe qui et c’est à moi de prouver ça.»

Drouin a été limité à 23 points en 43 matchs depuis le début de la saison et il présente un différentiel de -7. Staal est aussi à -7 après seulement neuf parties avec le Tricolore.

  

Manque de cohésion        

Globalement, Drouin croit que l’équipe doit profiter d’une meilleure cohesion entre les attaquants et les défenseurs.

«On ne sort pas de la zone avec cinq gars, a mentionné Drouin. Il faut trouver une façon de travailler mieux ensemble maintenant.»

Le défenseur Jon Merrill complétait une paire avec Alexander Romanov à la ligne bleue, mardi. Merrill a ainsi pris la place de Brett Kulak.

Appelé à commenter ses récentes performances, Shea Weber n'a pas voulu faire d'introspection, répliquant que le hockey est un sport d'équipe :

Les trios et paires à l'entraînement  

Tatar - Danault - Anderson
ToffoIi - Suzuki - Armia
Byron - Kotkaniemi - Lehkonen
Drouin - Staal - Perry
Caufield, Evans, Frolik

Chiarot - Weber
Edmundson - Petry
Romanov - Merrill
Ouellet, Kulak