Canadiens de Montréal

«C’était surprenant»

Publié | Mis à jour

Félix Potvin est plutôt bien placé pour analyser ce qui se passe dans la Ligue nationale de hockey au niveau des gardiens de but. Et «Le Chat» s’est quelque peu mouillé sur la situation de Carey Price avec les Canadiens de Montréal.

Celui qui a joué 635 matchs dans la LNH, avec cinq équipes différentes, dont les Maple Leafs de Toronto, a sourcillé quand il a appris, il y a plusieurs semaines déjà, que l’entraîneur des gardiens de but du CH Stéphane Waite avait été congédié. 

«Ça ne m'est jamais arrivé, a tout d'abord confié Potvin, en souriant, lundi lors de l'émission JiC sur les ondes de TVA Sports. Donc, je ne peux pas dire si c'est une bonne ou une mauvaise affaire. Mais, c'est certain que c'était surprenant.»

Potvin a également affirmé ne pas être en accord avec l'approche adoptée par le CH dans sa gestion des gardiens.

«Il n'y a aucun doute que Carey est un excellent gardien, a continué Potvin. J'ai un peu de la misère avec son langage corporel durant les matchs. J'ai de la misère avec l'approche où que, dès le début de l'année, c'est écrit noir sur blanc les départs qu'il va avoir, les soirs de repos qu'il va avoir. 

«Personnellement, quand j'étais gardien dans la Ligue nationale, on jouait beaucoup de matchs et on venait dans un "groove". Pour moi d'entendre ça en début d'année, c'était un peu décevant.»

Sur une note plus personnelle, Potvin a d’ailleurs décidé de prendre une pause du hockey, lui qui dirigeait depuis plusieurs années les Cantonniers de Magog dans la Ligue de hockey midget AAA.

«Ça faisait quelques années que j'en discutais avec notre président Renaud Légaré, a souligné Potvin, qui ne ferme toutefois pas la porte à un retour dans le hockey dans le futur. Ça fait un bon bout que je suis à Magog. Comme j'ai dit avant, ça fait depuis l'âge de 15 ans que mes étés finissent au milieu de juillet et qu'il faut déjà commencer à se préparer pour le camp. [...] Il y a d'autres choses que je veux faire, des projets que j'ai avec mon épouse. J'étais rendu là.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.