Crédit : Photo Martin Chevalier

LNH

Alex Galchenyuk enlève un poids sur les épaules de son DG

Publié | Mis à jour

Le retour en forme d’Alex Galchenyuk pourrait faciliter le travail du directeur général des Maple Leafs de Toronto Kyle Dubas, qui ressent moins le besoin d’acquérir un joueur d’ici la date limite des transactions de la Ligue nationale de hockey (LNH), prévue lundi.

L'ancien du Canadien de Montréal évolue actuellement aux côtés de John Tavares et de William Nylander et a cumulé un but et quatre points en neuf parties, après avoir retrouvé sa confiance au cours d’un séjour de six rencontres dans la Ligue américaine avec les Marlies.

«Je pense que l'émergence de Galchenyuk aux côtés de John et William, à la fois en ce qui concerne le fait qu'il a produit un peu, mais aussi en termes d’intensité avec laquelle il joue et de l'efficacité qu'il a apportée au groupe, je pense que cela réduit certainement l'urgence», a dit Dubas au site The Athletic, mardi.

Les Maple Leafs sont actuellement au premier rang de la section Nord de la LNH en vertu d'un dossier de 26-10-3 bon pour 55 points. Ils seront ainsi à l'affût de toute option pour solidifier leur position, malgré la belle surprise que représente Galchenyuk.

«Ceci étant dit, si nous pouvons faire quelque chose qui, à notre avis, conviendra dans le vestiaire et sur la glace, je pense que nous allons explorer ouvertement cela», a ajouté Dubas.

Un gardien?

Ainsi, la priorité de Dubas pourrait être de trouver un gardien d’ici la date butoir. En effet, Frederik Andersen est absent depuis le 19 mars en raison d’une blessure au bas du corps, et Jack Campbell a été aux prises avec plusieurs blessures au cours de sa carrière.

Campbell semble toutefois bien en selle présentement, lui qui montre une fiche de 9-0-0, une moyenne de buts alloués de 1,53 et un taux d’efficacité de ,944 cette saison.

«Jack a évidemment été un excellent gardien et a été remarquable pour nous. C’est une belle histoire. C’est un travailleur incroyablement acharné et une personne talentueuse qui a tout mis en place pour faire en sorte que tout le monde l’encourage grâce à son caractère et au genre de coéquipier et de personne qu’il est.»

Si Michael Hutchinson n’a pas été mauvais lorsqu’on a fait appel à lui, un peu d’aide ne serait pas de refus. Mais les autres jeunes gardiens, soit Joseph Woll, Ian Scott et Veini Vehvilainen, pourraient obtenir leur chance.