Crédit : CAPTURE D'ÉCRAN / TVA SPORTS / AGENCE QMI

Boxe

Marie-Ève Dicaire dans un combat majeur

Publié | Mis à jour

Après la défaite de Marie-Ève Dicaire contre Claressa Shields, le promoteur Yvon Michel avait bon espoir de ramener sa protégée dans un combat de championnat du monde assez rapidement. Il passera de la parole aux actes lors de son gala du 18 juin, qui doit avoir lieu à Montréal.

Selon ce que Le Journal de Montréal a appris dans les derniers jours, Dicaire (17-1) se battra contre la Suédoise Patricia Berghult (14-0, 3 K.-O.) pour le titre WBC des super-mi-moyennes (154 lb). Les contrats ont été signés dans les derniers jours.

Comment ce duel est-il possible ? Celle qui détient toutes les ceintures de la catégorie, l’Américaine Claressa Shields, laissera tomber ce titre, qui deviendra vacant. Le tout devrait être officiel cette semaine.

Berghult a remporté le titre intérimaire WBC des super-mi-moyennes après une victoire obtenue contre Hannah Rankin en novembre 2019. Elle pourrait enfin mettre la main sur la vraie couronne de cet organisme de sanction.

Pour sa part, Dicaire est une ancienne championne du monde. Malgré sa défaite contre Shields en mars dernier, elle a acquis assez de notoriété pour obtenir une nouvelle chance de remporter un titre mondial.

Elle peut aussi dire merci à son promoteur Yvon Michel, qui a tiré les bonnes ficelles pour convaincre le président de la WBC, Mauricio Sulaiman, de sanctionner cet affrontement.

Retour difficile

Après une défaite dans un combat d’envergure comme ce fut le cas pour Dicaire en mars dernier, une boxeuse a l’habitude de prendre une pause de quelques mois. Par la suite, elle reprend le collier avec un duel qui est souvent une remise en forme.

Cependant, Dicaire n’est pas de ce type d’athlète. Dès la fin de sa quarantaine obligatoire de 14 jours, elle a repris le chemin du gymnase. Elle était déjà prête pour son prochain défi, et ce, peu importe son identité.

Pour son retour, la fierté de Saint-Eustache aura une adversaire crédible devant elle. Berghult, une droitière de 26 ans, est plus grande qu’elle. Elle est très agile pour son gabarit, selon la seule vidéo disponible sur YouTube.

Le nouveau plan de carrière de Dicaire est maintenant clair. Elle souhaite redevenir championne du monde à 154 lb. Puis, elle pourrait descendre chez les 147 lb pour croiser le fer avec la championne unifiée Jessica McCaskill.

Rivas : lourde commande

Après avoir été inactif pendant près de deux ans, Oscar Rivas (27-1, 19 K.-O.) ourrait être occupé dans les prochains mois.

Tout d’abord, il se battra dans le premier combat de championnat du monde WBC des super-lourds-légers (224 lb), le 18 juin, à Montréal.

S’il devient champion en battant Bryant Jennings, il connaîtra déjà ses deux prochains adversaires. Un fait rare dans le monde de la boxe.

Le premier serait le Sud-Africain Kevin Lerena avant la fin de l’année 2021. Par la suite, s’il demeurait champion, il se frotterait au gagnant du choc entre les Russes Dmitry Kudryashov et Evgeny Romanov. Ce dernier a vaincu facilement Dillon Carman en 2019.