HKN-HKO-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-WASHINGTON-CAPITALS

Crédit : AFP

LNH

Crosby n'a pas que des amis...

Publié | Mis à jour

Brandon Dubinsky n’est pas dans les meilleurs termes avec le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, et y est allé de propos assez douteux à l’endroit de celui-ci, jeudi.

Invité au «The Garage and Beers Podcast», le joueur de centre des Blue Jackets de Columbus, qui est l’écart depuis 2018-2019 en raison d’une blessure chronique à un poignet, a été appelé à choisir entre Crosby et Alex Ovechkin : un éternel sujet de dissensions. 

«Tout le monde veut parler de Sid et [Alex Ovechkin] ou peu importe. Écoute, f**k Sid. Je prendrais Ovi tous les jours de la semaine», a déclaré Dubinsky.

Il s’agit là d’une opinion, bien que formulée de façon peu discrète. Sur Twitter vendredi, le joueur de 34 ans a précisé son point de vue, s’attaquant à ses détracteurs du même coup.

«Écoutez. Crosby est meilleur que moi et je n’ai jamais dit qu’il ne l’était pas. Il est évidemment l’un des meilleurs joueurs de tous les temps. C’était "Ovi" contre "Sid". Aucun d’entre vous n’a joué dans la LNH et savez à quel point c’est dur de marquer dans la LNH. 724 c’est incroyable», a indiqué Dubinsky, faisant référence au nombre de buts en carrière inscrits par Ovechkin, avant le match de vendredi du moins.

L’Américain en a toutefois rajouté une couche, ce qui pourrait ne pas plaire aux amateurs de Crosby.

«"Sid" se plaint beaucoup trop et "Ovi" se la ferme et joue dur», a poursuivi Dubinsky.

Une certaine animosité 

Après 16 saisons dans la Ligue nationale de hockey, Crosby et Ovechkin sont pratiquement nez-à-nez au niveau des points. Le premier compte 1303 points (476 buts et 827 passes) en 1020 rencontres, tandis que le second en a accumulé 1309 (724 buts et 585 passes) en 1184 parties.

Bien que leurs styles soient différents, les deux resteront dans les souvenirs comme deux des meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue.

Comme l’a fait remarquer «TheScore», Crosby et Dubinsky entretiennent une relation assez houleuse. En 2010, Dubinsky avait dit de son adversaire qu’il était un joueur vicieux et un plaignard.

En 2015, les deux se sont livré un combat et neuf mois plus tard, l’ancien des Rangers de New York a donné un coup de bâton au cou de Crosby, ce qui lui a valu une suspension d’un match.