Crédit : AFP

LNH

Alex Galchenyuk veut sauver sa carrière

Publié | Mis à jour

L’attaquant Alex Galchenyuk semble vouloir mettre les bouchées doubles pour relancer sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et les Maple Leafs de Toronto pourraient bien en récolter les fruits.

L’ex-patineur du Canadien de Montréal a convaincu l’entraîneur-chef Sheldon Keefe de lui donner une véritable chance. En cinq matchs avec l’équipe de la Ville Reine, il a inscrit trois mentions d’aide, incluant deux face aux Oilers d’Edmonton, samedi. Même s’il n’a pas dépassé 12 min 41 s de temps d’utilisation jusqu’ici, Galchenyuk a la confiance de ses patrons, d’autant plus qu’il évolue au sein d’un trio complété par John Tavares et William Nylander.

Aussi, l’Américain peut se démarquer autant avec son tir qu’avec ses habiletés de fabricant de jeux, comme il l’a prouvé le weekend passé. Reconnu pour la qualité de son lancer des poignets, il a défié les gardiens adverses huit fois avec les Leafs.

Maintenant, il faudra voir si Galchenyuk pourra enfiler l’aiguille prochainement pour la première fois depuis le 19 janvier. D’ailleurs, il avait compté dans l’uniforme des Sénateurs d’Ottawa aux dépens des Jets de Winnipeg, les rivaux des Leafs, mercredi. Mais déjà, son éthique de travail semble impressionner ses nouveaux comparses.

«Il est vraiment un passionné du hockey. Il travaille extrêmement fort, il se soucie de ce qui se passe et il a bien fait dans les quelques matchs qu’il a disputés avec nous», a commenté Auston Matthews au magazine «Sports Illustrated».

«C’est un gars très talentueux; évidemment, il a été repêché haut pour une raison, a ajouté Tavares au sujet du troisième choix au total de l’encan amateur 2012. Il fait des excellents jeux rapidement.»

Grand voyageur

Depuis son départ de Montréal après la saison 2017-2018, Galchenyuk a porté l’uniforme des Coyotes de l’Arizona, du Wild du Minnesota, des Penguins de Pittsburgh, des Sénateurs et des Leafs dans la LNH. Pour la présente année, il a été échangé deux fois en l’espace d’autant de jours. Ottawa l’a refilé aux Hurricanes de la Caroline le 13 février avant un transfert à Toronto.

Un séjour avec les Marlies, dans la Ligue américaine, a donné un regain de vie au joueur d’avant, qui a obtenu huit points en six rencontres avec le club-école des Leafs.