SPO-PLAYBALL-ANNIVERSAIRE-JACKIE-KEN HILL

Crédit : Photo d'archives, AGENCE QMI

Baseball - MLB

Retour des Expos: Fitzgibbon ouvert à un projet de baseball au stade Olympique

Publié | Mis à jour

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, promet d’étudier tout projet d’équipe au stade Olympique, même s’il a entamé des discussions avec le clan Bronfman, qui veut plutôt un stade au centre-ville de Montréal. 

• À lire aussi: Garde partagée: les Rays encouragés par les progrès réalisés à Montréal

• À lire aussi: Baseball à Montréal: le Stade olympique tire sur la couverture

« On n’a aucune idée préconçue géographique », a assuré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation (MEI), en marge d’une annonce quand on lui a demandé s’il était tout aussi ouvert à un projet dans l’Est, lundi.

La semaine dernière, lui et le premier ministre, François Legault, se sont dits prêts à aider financièrement la famille Bronfman, qui veut bâtir un stade de plusieurs centaines de millions de dollars au bassin Peel.

Or, lundi, le ministre de l’Économie a ajouté qu’il regardait tous les projets, «sans exception», en se montrant ouvert à discuter avec de projets dans l'Est de la ville.

« Je vais analyser tous les projets. À ce moment-ci, il y en a un sur la table, mais si quelqu’un arrivait avec un autre projet, je pense que c’est notre devoir au ministère de faire les recommandations », a-t-il poursuivi.

Prêt à l’accueillir

Lundi, le PDG du Parc Olympique, Michel Labrecque, a décliné notre demande d’entrevue parce qu’il a dit en avoir déjà accordé sur le sujet il y a quelques jours.

«Les dernières années ont démontré à plusieurs reprises que le Stade olympique est en mesure d’accueillir des matchs de baseball et tout autre événement sportif, en travaillant en partenariat avec des promoteurs de tous les milieux», a déclaré par courriel son porte-parole Cédric Essiminy.

Jeudi dernier, Michel Labrecque avait lancé au micro de Benoît Dutrizac qu’il était prêt à accueillir le projet sous son toit.

«Le baseball, on est prêt à l'accueillir, avant, pendant, après, si jamais ils ont une équipe et ils n’ont pas de stade, on va être heureux de l'accueillir», avait-il dit.

Plus de 4000 places de stationnement, deux stations de métro et bientôt trois stations du Réseau express métropolitain (REM)... le site du Parc Olymique en est un de choix, avait-il illustré.

«La Caisse de dépôt et placement Infra, ils disent qu’on est à 10 minutes du centre-ville, 15 minutes de la station Peel, alors on n’est pas si loin que ça», avait-il insisté. 

« Ils vont en avoir besoin même une fois qu’ils auront leur stade. Imaginez qu’ils font les finales et qu’ils veulent remplir à 65 000 personnes, ça rentre chez nous ça », avait-il laissé tomber, en ouvrant la porte à une garde partagée.

La saga du nouveau stade de baseball à Montréal en bref  

La saga du nouveau stade de baseball à Montréal en bref -