Crédit : Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Baseball - MLB

Garde partagée: les Rays encouragés par les progrès réalisés à Montréal

Publié | Mis à jour

Alors que les Rays se préparent à une nouvelle saison dans le baseball majeur, l’état-major de l’équipe se réjouit des progrès réalisés dans le projet de garde partagée entre les villes de Tampa et de Montréal. Pour les saisons à venir, l’organisation floridienne estime même que c’est maintenant sa «seule option».

Le propriétaire principal des Rays, Stuart Sternberg, a confié au «Tampa Bay Times» que les progrès réalisés du côté montréalais «excédaient ses attentes». 

En effet, le premier ministre François Legault s’est dit ouvert cette semaine à aider la famille Bronfman à construire un stade de baseball au centre-ville de Montréal en investissant de l’argent public. L’aide du gouvernement provincial contribuerait grandement au retour d’une équipe de baseball dans la métropole.

De toute évidence, les récents développements à Montréal ont trouvé écho à Tampa.

«Ils ont pensé à un site, à un design et à un projet de construction. Le financement commence à prendre forme, a indiqué Sternberg. Le plus important, c’est que les leaders et les gens là-bas se mettent ensemble, discutent du projet et pensent à un plan.»

Très confiant vis-à-vis de la partie montréalaise du projet, Sternberg croit que les récents développements aideront à donner du momentum au concept de garde partagée du côté de Tampa. Les partisans et les leaders en Floride ne semblent pas aussi enthousiastes que les Montréalais à l’idée de partager les Rays.

«Pendant que ça progresse à Montréal, je suis assez confiant que nous pourrons faire la même chose ici aussi. Ils sont juste rendus plus loin que nous dans le processus présentement», a dit Sternberg, qui espère lui aussi un nouveau stade pour les Rays à Tampa.

Réticence chez les joueurs 

L’Association des joueurs du baseball majeur est de son côté impatiente de reprendre les discussions au sujet de l’avenir des Rays. À terme, c’est elle qui donnera l’approbation finale au projet.

«Beaucoup de choses doivent être discutées, a dit le chef de l’association Tony Clark au "Tampa Bay Times" jeudi. Il y a des enjeux, notamment logistiques, qui touchent les joueurs de Tampa, et qui affecteront aussi toutes les équipes qui joueraient à Tampa.»

Parmi les enjeux soulevés par l’Association, il y a celui des compensations faites aux joueurs et à leurs familles pour les inconvénients d’avoir deux domiciles. Il y a aussi les questions du logement, de l’assurance médicale, de la valeur de la monnaie, des voyages, de l’école et des soins pour les enfants.

En 2019, quand la MLB avait autorisé les Rays à explorer l’idée du concept de garde partagée, l’Association des joueurs avait manifesté sa forte préférence pour que l’équipe reste à Tampa. «Notre position est toujours la même», a précisé Clark.