Canadiens de Montréal

«Il pourrait régler tellement de problèmes»

Publié | Mis à jour

Cole Caufield est comme la météo, par les temps qui courent : l’espoir rayonnant des Canadiens de Montréal ne laisse personne indifférent.

Mais qu’ont en tête les décideurs du club après lui avoir consenti son premier contrat professionnel? Si le jeune ailier droit, choix de premier tour en 2019, dit que le Rocket de Laval est la meilleure option pour lui, cela signifie-t-il que le Tricolore ne lui donnera pas une audition avant l’an prochain? 

Dave Morissette et Maxim Lapierre espèrent que Caufield sera rappelé si et dès qu’il se met à produire régulièrement dans la Ligue américaine.

«Je ne veux pas qu’on fasse comme on a trop souvent vu à Montréal, qu’un jeune aille bien dans les ligues mineures pendant un an ou deux jusqu’à ce qu’on dise "ok il est prêt"», a laissé tomber Lapierre.

«Aussitôt qu’il a sa confiance et qu’il se sent bien dans le hockey professionnel, pourquoi ne pas le ramener à Montréal?»

Selon Lapierre, le talent brut de Caufield et son contrat d’entrée pourraient faire de lui une aubaine.

«S’il est capable de performer dès cette année avec les Canadiens, il pourrait régler tellement de problèmes sur la masse salariale. Tu as un compteur de buts qui ne coûte pas cher.

«Tu peux te permettre un autre échange s’il peut performer dès maintenant.»

Ci-dessus, écoutez les commentaires de Maxim Lapierre à Dave Morissette en direct