Canadiens de Montréal

Un coup de bluff de Marc Bergevin?

Publié | Mis à jour

Malgré le fait que Marc Bergevin a affirmé qu’il n’avait pas l’intention de bouger d’ici la date limite des transactions, l’analyste Maxim Lapierre croit tout de même que le directeur général des Canadiens de Montréal va sortir un lapin de son chapeau dans les prochains jours.

Lapierre a expliqué, jeudi à l’émission «JiC», que le statu quo n’est pas une option pour Bergevin, lui qui est présentement assis sur une siège éjectable. 

• À lire aussi: Bergevin confirme un cas positif chez le CH

• À lire aussi: Canadiens: un calendrier des plus exigeants en vue

«On dit qu’il joue son emploi. Ne pas bouger pour s’améliorer, ce n’est pas la bonne décision. Je pense qu’on peut passer à un autre niveau, soit d’avoir une équipe qui a des chances de se rendre loin en séries», a-t-il lancé. 

D’un autre côté, Lapierre estime que Bergevin a mentionné aux journalistes qu’il n’allait pas effectuer de transactions afin de ne pas révéler son plan aux autres directeurs généraux.

«On a vu ce qu’il a fait cet été. On a vu nos faiblesses et on les a améliorées. On a encore des lacunes en défensive. Ça prend un défenseur qui bouge bien la rondelle.»

Selon l’ancien joueur du Tricolore, Bergevin doit également faire l’acquisition d’un attaquant supplémentaire cette saison.

«On a besoin d’un joueur de centre du quatrième trio ou d’un vétéran qui peut jouer sur le troisième trio», a-t-il ajouté.

«Je pense que le CH a de belles monnaies d’échange : de bons jeunes et de bons choix au repêchage. Alors, pourquoi ne pas bouger?»