LNH

Taylor Hall ouvert à une transaction

Publié | Mis à jour

Les choses vont de mal en pis pour les Sabres de Buffalo, qui ont subi un 16e revers consécutif, jeudi. 

Après cette défaite de 4-0 aux mains des Penguins de Pittsburgh, Taylor Hall avait l’allure d’un joueur qui en a marre de perdre.

Écoutez ses propos dans la vidéo, ci-dessus.  

Interrogé sur la possibilité de changer d’adresse si l’occasion se présentait en vue de la date limite des transactions, l’attaquant de 29 ans n’a pas caché qu’il pourrait lever sa clause de non-mouvement si son directeur général avait une offre sur la table.

«Oui. C’est sûr», a-t-il répondu au journaliste qui lui a posé la question directe.

Hall a signé un contrat d’une saison d’une valeur de 8 millions $ pendant l’entre-saison. En 32 rencontres, il a récolté 17 points, dont deux buts, avec un différentiel de -19.

Avec 66 buts marqués, les Sabres représentent la pire attaque du circuit.

«Nous devons travailler fort pour compter des buts. On espère qu'ils commenceront à venir pour nous.»

Le DG derrière le banc    

L’entraîneur-chef par intérim Don Granato a été placé en isolement et le directeur général des Sabres de Buffalo Kevyn Adams était derrière le banc de sa formation face aux Penguins. 

«En cette saison où nous vivons des événements terribles et malchanceux, on est prêt à tout. Kevyn est un homme que nous respectons. Il a joué longtemps, a-t-il déclaré en faisant allusion au congédiement de Ralph Krueger. 

«On espère avoir de la constance dans le personnel d'entraîneurs, car il y a eu des changements. On fera avec les instructeurs que nous avons.»

L’entraîneur adjoint Matt Ellis doit aussi suivre le protocole relié à la COVID-19.

Rappelons que les Sabres (6-22-4) n’ont pas gagné depuis le 23 février, soit il y a plus d’un mois.