LNH

Dossier Tim Peel : «On a dit: "Ça suffit!"»

Publié | Mis à jour

Le dossier du congédiement de l’arbitre de la Ligue nationale de hockey Tim Peel continue de faire jaser alors que tous les intervenants qui suivent de loin ou de près les activités de la LNH ont leur mot à dire.

Peel a été congédié après avoir déclaré, à micro ouvert, qu’il voulait décerner une punition aux Predators de Nashville «tôt dans la période». 

«Là, ce qui arrive, c’est qu’on a dit: "Ça suffit!", a souligné le journaliste de la chaîne TVA Sports Renaud Lavoie, jeudi, lors de l’émission JiC. Et c’est un message qui est lancé au reste de groupe. 

«Il y a deux choses que l’on doit réaliser. La première. La LNH, son avenir passe par les paris sportifs. [...] On s’est associé à MGM, on s’associe aux casinos aux États-Unis. Pour la Ligue nationale, c’est, d’une certaine façon, l’avenir. Et quand un arbitre appelle une pénalité simplement parce qu'il se disait qu’il fallait qu’il le fasse, c’est une atteinte à l’intégrité de la ligue.»

De plus, Lavoie est en faveur de l’abolition des zones grises dans le livre des règlements de la LNH et dans son application par les officiels.

«Trouve-moi une autre ligue sportive majeure en Amérique du Nord où les officiels lèvent le bras, et plus souvent qu’autrement, à moins que ça soit un coup de bâton au visage, une rondelle dans les gradins ou un combat, trouve-moi une autre ligue où on utilise le jugement des officiels, a-t-il indiqué? Ça n’existe pas. 

«[...] Tu me diras que dans la LNH, il y en a des règles. Je suis d’accord, mais trop souvent, on utilise le jugement des officiels pour décerner ou pas la pénalité. Trop souvent, il y a une pénalité qui aurait dû être décernée à une équipe, mais l’officiel se dit qu’il en a laissé passer une tantôt, donc qu’il va en laisser passer une autre. Ce n’est pas comme ça que ça marche.

«Et je ne veux pas blâmer les gens qui travaillent dans ce milieu. Ils travaillent avec ce qu’ils ont présentement. Si tu veux régler le problème une fois pour toute, mets tes culottes et laisse tomber le jugement. Cette journée-là, tu auras pas mal moins de problèmes que tu en as présentement.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.