SPO-TOURNOI DE TENNIS DE PLANTATION EN FLORIDE

Crédit : MARC-ANDRÉ BEAUDIN/AGENCE QMI

Tennis

Un adversaire coriace pour Auger-Aliassime

Publié | Mis à jour

Détenteur d’un laissez-passer au premier tour à Miami, le joueur de tennis québécois Félix Auger-Aliassime a rendez-vous avec le Français Pierre-Hugues Herbert pour entamer son tournoi.

Herbert, qui occupe le 74e rang au classement de l’ATP, a facilement vaincu le Portugais Pedro Sousa en deux manches de 6-1 et 6-3, mercredi. 

Auger-Aliassime, 11e tête de série de la compétition et détenteur du 18e échelon mondial, en sera à un troisième affrontement contre Herbert sur le circuit professionnel.

À leur plus récent match, en février 2020 à Marseille, Auger-Aliassime avait puisé dans ses ressources pour finalement vaincre Herbert en trois manches, par le pointage de 6-0, 6-7 (6) et 7-6 (9). Deux semaines plus tôt, à Montpellier, le Français avait remporté leur premier duel en carrière en deux manches de 7-6 (2) et 7-5.

Auger-Aliassime doit s’attendre à retrouver à nouveau un adversaire coriace. Advenant une victoire contre Herbert, le Québécois pourrait par ailleurs se mesurer à l’Américain John Isner.

Pospisil se fâche et plie bagage

Pour sa part, Vasek Pospisil a subi l’élimination dès le premier tour, mercredi soir, devant Mackenzie McDonald. L’Américain, qui pointe au 120e rang mondial, s’est imposé en trois manches de 6-3, 4-6 et 6-3.

Le Britanno-Colombien, qui pointe au 67e rang mondial, a connu son lot de frustrations au cours du match et n’a pas hésité à les partager.

Pospisil a perdu un point à la fin de la première manche après une deuxième infraction au code de conduite pour abus de langage. Plus tôt dans la manche, il avait reçu un avertissement pour avoir détruit sa raquette.

Le Canadien s’est ensuite entretenu avec l’arbitre de chaise Arnaud Gabas, abordant notamment une réunion tenue la veille avec l’ATP et sa frustration envers son président.

Le président de l’ATP [Andrea Gaudenzi] m’a crié après pendant [...] une heure et demie, hier. Pendant une heure et demie, parce que je veux unir les joueurs... »

«Pourquoi est-ce que je soutiens cette [organisation]? Si vous voulez me faire perdre par défaut, je vais volontiers intenter une poursuite [contre l’ATP].»

Plus tard en soirée, Pospisil s’est excusé pour son comportement sur Twitter.

«J’ai manqué de respect au sport que j’aime et, pour cela, je suis véritablement désolé. En guise d’explication, j’ai été profondément irrité par une réunion entre les joueurs et les dirigeants de l’ATP hier soir. J’ai sous-estimé à quel point cela m’avait affecté jusqu’à ce que je me rende sur le terrain aujourd’hui.»