Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

LHJMQ

Les Tigres pulvérisent l’Océanic

Publié | Mis à jour

Les Tigres de Victoriaville ont servi une correction de 9 à 1 à l’Océanic de Rimouski, mardi soir, au Colisée Desjardins.

Les buts des gagnants ont été produits par Conor Frenette (deux fois), Mikhail Abramov, Zachary Gravel, Nicolas Daigle, Brooklyn Kalmikov, Nicolas Kingsbury-Fournier, Benjamin Tardif et Olivier Coulombe.

Dans le cas de Gravel, c’était la première fois qu’il faisait bouger les cordages dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il y disputait son 17e match.

Devant son filet, le gardien Nikolas Hurtubise a effectué 22 arrêts. Il a été privé de son troisième blanchissage en 2020-2021 par Luka Verreault. À l’autre bout de la patinoire, Jones Creed a permis trois buts sur 10 lancers. Il a été remplacé en deuxième période par Raphaël Audet, qui a été déjoué six fois sur 14 tirs.

Par ailleurs, l’Océanic devait se passer de son entraîneur-chef pour ce match, puisque Serge Beausoleil a été suspendu pour un match par la LHJMQ.

L’homme de 54 ans a reçu cette sanction pour avoir lancé ses lunettes en direction d’un arbitre dimanche, dans un gain de 4 à 3 sur les Cataractes de Shawinigan.

L’incident est survenu en deuxième période, alors que Beausoleil argumentait une décision des officiels. Visiblement agacé par le comportement du pilote, l’arbitre lui a décerné une conduite antisportive. Le natif de Québec a ensuite lancé ses lunettes et a été expulsé de la rencontre.

L’Armada renoue avec la victoire

Au Centre Marcel Dionne, l’Armada de Blainville-Boisbriand a mis fin à une séquence de trois revers en battant les Olympiques de Gatineau 4 à 3 en tirs de barrage.

À l’inverse, la formation de l’Outaouais a subi une première défaite en trois sorties.

Blake Richardson, Miguël Tourigny et Simon Pinard ont touché la cible pour la formation des Basses-Laurentides, tandis que Mathias Laferrière a fourni deux mentions d’aide.

C’est une réussite Zachary Roy qui a fait la différence en fusillade.

La réplique des Olympiques est venue des bâtons de Tristan Allard et de Manix Landry.

Devant les cages, Olivier Adams a été testé à 34 reprises dans la victoire, alors que Rémi Poirier a fait face à 27 lancers dans la défaite.