Crédit : AFP

Hockey

Hockey féminin: une équipe de la NWHL à Montréal?

Publié | Mis à jour

La National Women’s Hockey League (NWHL) aurait l’intention d’implanter la septième équipe de son circuit à Montréal, et ce, dès sa prochaine campagne.

C’est ce qu’a appris la journaliste Marisa Ingemi mardi, elle qui suit notamment les activités du circuit pour les réseaux NBC Sports et Sportsnet.

La NWHL n’a pas confirmé ou infirmé la nouvelle pour le moment.

Les gouverneurs du circuit de six équipes auraient toutefois déjà voté en faveur du projet d’expansion dans la métropole québécoise. La NWHL aurait même souhaité l’annoncer au mois de février dernier, mais une éclosion de cas de COVID-19 a forcé la ligue à interrompre ses séries éliminatoires. Celles-ci doivent reprendre cette semaine dans la région de Boston.

Présentement, les formations du circuit sont établies au New Jersey, au Connecticut, au Minnesota, à Buffalo, à Toronto et à Boston. Il semblerait également que le groupe de propriétaires possédant les clubs de la Ville Reine et de Boston serait responsable de la future organisation montréalaise.

L’an dernier, la NWHL a effectué sa première expansion au Canada avec le Six de Toronto.

Pas d’équipe depuis 2019

Il n’y a pas d’équipe professionnelle de hockey féminin depuis la dissolution de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) au printemps 2019.

Avant cela, les Canadiennes de Montréal – anciennement nommées les Stars – jouaient depuis 2007.

Quand la LCHF a cessé ses activités, la grande majorité des meilleures joueuses du circuit ont refusé de se joindre à la NWHL pour travailler à la création d’une ligue nord-américaine unifiée qui permettrait aux athlètes de vivre convenablement de leur sport.

Depuis, plus de 200 patineuses ont créé l’Association des joueuses professionnelles de hockey féminin (PWHPA).

Récemment, l’attaquante de l’équipe nationale canadienne Mélodie Daoust révélait à l’Agence QMI que la PWHPA discutait sérieusement avec la Ligue nationale de hockey, ayant l’objectif d’établir un partenariat semblable à celui de la NBA et la WNBA.

«Je crois que notre plan A, c’est d’avoir la LNH avec nous, avait-elle dit. Si cela arrive, je pense que ça arrivera tout de suite après les Jeux olympiques [de 2022]. Nous avons toutefois besoin d’une réponse le plus rapidement possible, pour nous permettre de nous revirer de bord si jamais elle n’est pas intéressée.»