Canadiens de Montréal

Cole Caufield aura «un impact immédiat»

Publié | Mis à jour

Le nom de l'espoir des Canadiens de Montréal Cole Caufield est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines et avec raison.

Le petit attaquant a connu une saison exceptionnelle avec les Badgers de l'Université du Wisconsin et il aura la chance d'amener son équipe jusqu'aux grands honneurs de la NCAA dans les prochaines semaines.

Et ce qui va maintenant retenir l'attention, c'est de savoir s'il va faire le saut dans la Ligue nationale de hockey dans les prochaines semaines. Selon son entraîneur Tony Granato, il n'y a aucun doute qu'il est prêt pour le circuit Bettman.

«Il est prêt, oui, mais je suis persuadé qu'il va contribuer immédiatement, a-t-il dit, lundi soir, en entrevue à l'émission Dave Morissette en direct. Il ne marquera pas trois buts à tous les matchs, mais il aura un impact.»

Mais quel type d'impact aura-t-il justement?

«Il est un trop bon marqueur pour que cela ne se transpose pas dans la LNH, a poursuivi Granato. Je le compare à des joueurs comme Alex DeBrincat et Cam Atkinson, mais je crois qu'il peut même devenir meilleur que ces joueurs-là.

«Il a travaillé beaucoup sur son jeu défensif au cours des derniers mois. Il est maintenant autant dédié défensivement qu'offensivement. Il a compris qu'il devait être un joueur complet pour élever son jeu d'un cran.»

Arriver en pleine course aux séries avec le Tricolore apportera toutefois un lot de pression sur les épaules de Caufield et Granato en est bien conscient, mais il n'est pas inquiet pour son jeune joueur.

«Il a eu beaucoup de pression ici aussi au cours des deux dernières années et il a répondu aux attentes placées en lui, a-t-il analysé. Il s'est levé à des moments importants et ce ne sont pas tous les joueurs qui sont en mesure de le faire.

«De plus, l'organisation des Canadiens a bien fait les choses avec lui jusqu'ici. Rob Ramage [directeur du développement des joueurs du Tricolore] l'a souvent rencontré et il sait à quoi s'attendre lorsqu'il débarquera à Montréal.»

Et pour ceux qui sont inquiets en raison de son physique, soyez rassurés.

«Ça fait deux ans qu'il passe son temps dans le gymnase ici, a indiqué Granato. On joue moins de matchs que dans les autres circuits et il en a profité pour ajouter du muscle et travailler sur plusieurs aspects physiques.»

Voyez l'entrevue complète de Tony Granato dans la vidéo ci-dessus.