Crédit : AFP

Baseball - MLB

Shohei Ohtani a repris beaucoup de vigueur au bâton et au monticule

Publié | Mis à jour

L’homme à tout faire des Angels de Los Angeles Shohei Ohtani semble avoir bonne mine au camp d’entraînement et a d’ailleurs pu déployer ses talents de frappeur et de lanceur durant le match préparatoire de dimanche contre les Padres de San Diego.

Dans une défaite de 4 à 1, le Japonais a concédé un point en quatre manches face à une formation comprenant plusieurs joueurs réguliers, dont Fernando Tatis fils. Il a d’ailleurs réussi cinq retraits sur des prises, sa balle rapide atteignant 101,9 milles à l’heure. Au bâton, Ohtani a été encore plus convaincant, récoltant deux coups sûrs en autant de présences à la plaque et soutirant un but sur balles comme premier frappeur du rôle offensif.

Pour celui ayant subi l’opération Tommy John qui l’a empêché de lancer en 2019, il s’agit d’une bonne nouvelle après des mois difficiles. L’an passé, une blessure à l’avant-bras a compromis sa saison au monticule, tandis qu’en attaque, il s’est contenté d’une faible moyenne de ,190. Or, depuis le début du calendrier préparatoire, il frappe pour ,636 en vertu de 14 coups sûrs en 22 présences (avant les matchs de lundi).

«Je suis très excité de montrer mon savoir-faire, a-t-il dit au site MLB.com par le biais d’un interprète. C’est pourquoi je me suis présenté en 2018. Je suis certain que j’ai déçu bien des gens en étant blessé ces deux dernières années. Je veux être capable de prouver ma valeur à tout le monde.»

«J’aimerais faire cela durant la saison, a-t-il ajouté quant à la possibilité de lancer et de frapper dans une même rencontre. Si je peux me donner plus de soutien offensif, cela me procurera une confiance supplémentaire pour être plus agressif au monticule.»

Polyvalence

D’ailleurs, il semble avoir atteint l’objectif à en juger par les commentaires de ses rivaux. L’artilleur Blake Snell lui a concédé un simple d’entrée de jeu. Celui-ci l’a ensuite vu se présenter au monticule à la demi-manche suivante: après avoir alloué un triple à Brian O’Grady, Ohtani a disposé des trois frappeurs suivants. Parmi eux, Tatis fils a goûté à sa médecine quand il a été retiré sur des prises avec une balle à effet sur un compte complet. À son retour dans le rectangle, le joueur des Padres a cogné un ballon à l’arrêt-court après avoir précédemment reçu la meilleure balle rapide de la journée d’Ohtani.

«Ce gars-là est incroyable. Il lance à 100 milles à l’heure, il peut frapper et est capable d’envoyer la balle au champ opposé. Il est un excellent joueur à tous les niveaux, ce qui est très difficile à faire, a émis Snell. C’est vraiment impressionnant de le voir lancer, frapper et d’avoir une idée quoi faire pour les deux, tout en étant un athlète élite sur ces deux facettes. Espérons qu’on le verra sur le terrain accomplir tout cela le plus longtemps possible.»

Kirby Yates ratera quelques semaines

Ayant récemment accepté un contrat d’un an avec les Blue Jays de Toronto, le releveur Kirby Yates devra attendre quelques semaines avant d’effectuer ses débuts en saison régulière avec le club en raison d’une blessure au bras droit.

Le vétéran de 33 ans avait été limité à six parties en 2020 avec les Padres de San Diego avant de subir une opération pour retirer des fragments d’os dans son coude.

L’Américain avait connu sa meilleure campagne en carrière en 2019 avec le club de la Californie, signant 41 sauvetages en 60 apparitions au monticule. Sa moyenne de points mérités de 1,19 lui avait d’ailleurs valu quelques votes pour le trophée Cy Young dans la Ligue américaine.

Santiago Espinal sauve la mise

En soirée, Santiago Espinal a produit le point de la victoire à l’aide d’un double en huitième manche dans un gain de 4 à 3 de la formation torontoise contre les Tigers de Detroit dans le cadre de la Ligue des pamplemousses, au TD Ballpark.

Marcus Semien a commis une erreur coûteuse au deuxième but lors du deuxième engagement qui a permis au club du Michigan d’inscrire deux points. Il avait toutefois claqué un circuit en solo lors de la manche initiale et il a produit un deuxième point en sixième.

Appelé en relève au bâton en septième manche, le Québécois Abraham Toro a quant à lui réussi un coup sûr dans une victoire de 5 à 4 de ses Astros de Houston contre les Mets de New York.