Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

«Pourquoi ne pas lui donner la chance?»

Publié | Mis à jour

Auteur de 28 filets et 49 points en 30 matchs après avoir été blanchi de la colonne des buts à ses quatre premiers, Cole Caufield pourrait faire le saut dans les rangs professionnels à compter de la mi-avril.

Le cas échéant, le directeur général des Canadiens de Montréal Marc Bergevin aura une décision à prendre : envoyer l’ailier droit américain à Laval, dans la Ligue américaine, ou l’intégrer au grand club? 

• À lire aussi: Caufield et les Badgers parmi les favoris

• À lire aussi: Quand le CH était roi de la prolongation

S’il en revenait au descripteur des matchs des Badgers de l’Université du Wisconsin, le premier choix du CH au repêchage de 2019 aurait sa place dans l’effectif du Tricolore.

«Si tu peux ajouter un marqueur de buts à ta formation pour aller loin en séries, et si les Canadiens croient qu’ils ont une chance de gagner la coupe Stanley, pourquoi ne pas lui donner la chance et ajouter cette pièce?», a indiqué Brian Posick au balado La Dose, dimanche.

«Si ça ne fonctionnait pas en partant, pourquoi ne pas le faire patiner avec les Canadiens? Tu n’es pas obligé de l’envoyer à Laval, tu peux juste le garder dans les rangs pour qu’il s’adapte. S’il y a un blessé ou juste pour le faire jouer sur l’attaque massive. Si tu l’intègres, tu pourrais possder un joueur capable de changer l’allure d’un match (game breaker).»

L’animateur Jean-Philippe Bertrand voit une occasion jusitifiée pour Bergevin de faire de la «gymnastique mathématique» avec Caufield pour ne pas qu’il brûle une année à son premier contrat professionnel, une fois consenti. 

«Les séries éliminatoires commencent la deuxième semaine de mai. Tu as donc une vitrine d’un mois avec Caufield. Je pense que ça vaut la peine de l’amener graduellement (dans la LNH) et l’intégrer. Comme Romanov l’année passée.»

Vaincus en finale du Big Ten de la NCAA, Caufield et les Badgers n’ont pas encore rendu les armes, puisque la formation de l’Université du Wisconsin est invitée aux duels régionaux en vue du «Frozen Four», le tournoi de championnat annuel du circuit universitaire américain (8 au 10 avril).

Leurs premiers rivaux seront les Beavers de Bemidji State. S’ils l’emportent, ils se mesureront aux gagnants du choc entre Massachusetts et Lake Superior State.