Crédit : AFP

François Paquet

Un joueur d’arrêt-court avec ça?

Un joueur d’arrêt-court avec ça?

François Paquet

Publié 21 mars
Mis à jour 21 mars

À la fin de la présente saison du baseball majeur, la convention collective viendra à échéance et risque de faire jaser énormément. 

L’autre chose qui fera couler l’encre, c’est la qualité de la classe de joueurs, surtout chez les joueurs d’arrêt-court. Mis à part l’excellent joueur de premier but Freddie Freeman des Braves, les cinq autres meilleurs candidats sont des joueurs d’inter. 

Il est fort possible que quelques-uns des joueurs sur cette liste paraphent une nouvelle entente avant la fin de la saison avec leur équipe actuelle, mais quelques autres d'entre eux préféreront assurément attendre à la fin de la saison pour voir leurs options. Ils ont chacun leurs qualités et leurs défauts, mais ils ont un point commun : ils vont tous coûter très, très cher! 

1- Francisco Lindor – 27 ans - Mets de New York

Tout le monde savait que Lindor était sur son départ à Cleveland alors que ce dernier est sur le point de passer à la caisse. Les négociations sont déjà amorcées avec les Mets, sa nouvelle équipe. Frappeur ambidextre, tous les outils dans son coffre et, aussi, un sourire charmeur et charismatique. Il sera possiblement le plus convoité s’il ne s’entend pas avec les Mets. 

Mais comme monsieur Cohen, le nouveau propriétaire des Mets, est un multi milliardaire, il faut s’attendre à ce qu’ils mettent le paquet pour le garder dans la grosse pomme. En santé, Lindor est un joueur défensif fantastique et peut vous donner régulièrement des saisons de .300 avec 30 circuits, 90 points produits en plus de 20 buts volés. Et ce sont toutes ces qualités qui lui vaudront possiblement 30 millions $ par saison.

2- Trevor Story – 28 ans – Rockies du Colorado

Lorsque les Rockies ont échangé Nolan Arenado et son gros contrat à St. Louis, les partisans n’étaient pas très heureux. Et plusieurs joueurs aussi. Et comme les Rockies ne seront pas compétitifs et qu’ils ne voudront possiblement pas accorder un autre contrat massif, il y a de fortes chances que Story soit échangé durant la saison. À l’image de Lindor, Story est un joueur vraiment complet, mais vraiment méconnu par rapport aux autres vedettes à la même position. Il sera un joueur très convoité, mais il y aura toujours un point d’interrogation relié à son nom : pourra-t-il mettre les mêmes statistiques au tableau loin du Colorado et du Coors Field? 

3- Corey Seager – 26 ans- Dodgers de Los Angeles

Il a toujours été un joueur d’arrêt-court très fiable, mais il ne faisait pas partie de l’élite. Sauf que sa performance en Série Mondiale a été si étincelante qu’il a été nommé le joueur par excellence. Sans oublier qu’il avait aussi été le joueur par excellence de la série de Championnat alors qu’il avait frappé 5 circuits et produit 11 points dans la série de 7 matchs face aux Braves d’Atlanta. 

S’il poursuit sur sa lancée, il pourrait coûter beaucoup plus cher que prévu aux Dodgers. Évidemment, ces derniers ont les poches assez profondes pour le garder, mais ils veulent voir lequel des Seager se présentera sur le terrain en 2021. Comme il connaît un très bon camp d’entraînement, tout indique que Seager est en pleine confiance et prêt à finalement faire partie de l’élite.

4- Javier Baez – 28 ans – Cubs de Chicago

Même si Kris Bryant et Anthony Rizzo seront aussi joueurs autonomes à la fin de la saison, c’est le dossier Javier Baez qui sera le plus difficile à gérer. On sait à quel point le Porto Ricain de 28 ans est talentueux, mais son inconstance et son manque de discipline au bâton feront peur à quelques équipes. 

Sa saison 2020 a été très difficile en attaque, mais difficile de bien analyser une performance sur seulement 60 matchs. Baez voudra aller chercher entre 20 et 30 millions $ par année. Difficile de croire qu’il les obtiendra à Chicago, surtout si les Cubs se placent en mode reconstruction avec tous les gros noms qui pourraient quitter. Joueur spectaculaire et charismatique, Baez pourrait faire sauter la banque s’il répétait ses exploits de 2018 alors qu’il avait frappé 34 circuits, produit 111 points et volé 21 buts.

5- Carlos Correa – 26 ans – Astros Houston

Le premier choix du repêchage de 2012 aurait pu être un joueur encore plus convoité, n’eût été ses nombreuses blessures. Il a également perdu des plumes et de la crédibilité dans le scandale de vols de signaux avec quelques commentaires inutiles et stupides. 

Résultat : la valeur de Correa est à la baisse et tout indique qu’il poursuivra sa carrière à Houston, à moins que ses demandes salariales soient déraisonnables. En 2015, il avait connu une excellente saison avec une moyenne de .315, 24 circuits et 84 points produits, ce qui lui avait permis de participer au match des étoiles à seulement 22 ans. Mais depuis, il a été incapable de rester en santé et de répéter ses exploits. Reste à savoir si les Astros voudront garder Correa à gros prix ou peut-être monnayer sa valeur via une transaction. Tout dépendra en grande partie de leurs succès sur le terrain.