Crédit : Photo Iften Redjah (LHJMQ)

LHJMQ

Les Remparts s’amusent face aux Huskies

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont célébré l’arrivée du printemps en se payant un festin offensif, samedi après-midi, et en l’emportant 7-1 sur les Huskies de Rouyn-Noranda dans le premier de quatre matchs dans l’environnement protégé de Val-d’Or.

Les Diables rouges ont accordé le premier but du match en début de première période, mais ont répliqué par trois buts en 1 min 45 s, en route vers une 16e victoire cette saison.

«On est content. On a eu deux bonnes semaines de pratique et j’étais content de voir comment on a commencé le match et comment on a travaillé en zone offensive. Défensivement, on a fait quelques erreurs en première période, mais par la suite on a mieux joué et quand on leur a donné des chances, notre gardien [Thomas Sigouin] a été très bon», a analysé l’entraîneur-chef, Patrick Roy.

Dans le camp des Huskies, on ne cherchait pas d’excuses, même si l’équipe avait joué la veille contre les Foreurs de Val-d’Or.

«On doit jouer de la bonne façon pendant 60 minutes. On veut des joueurs qui jouent de la bonne façon quand on gagne 7-1 ou quand on perd 7-1. On doit continuer à travailler et jouer dans notre identité. Aujourd’hui, la moitié de l’équipe a joué comme ça et l’autre moitié a arrêté de jouer. C’est décevant», a mentionné Brad Yetman, qui agit à titre d’entraîneur-chef par intérim en l’absence de Mario Pouliot, qui a subi un malaise cardiaque la semaine dernière.

Un premier pour Audette

Nathan Gaucher et Hugo Audette (deux buts et une passe chacun) ont mené la charge en attaque pour les Remparts. Dans le cas d’Audette, il s’agissait de ses deux premiers buts en carrière dans la LHJMQ. L’attaquant de 17 ans a inscrit les quatrième et sixième buts des Diables rouges en plus de contribuer au filet d’assurance, celui de Mikaël Huchette.

«C’est le fun. J’attendais ce but et après avoir marqué, je peux dire que la confiance a monté en moi. C’est un soulagement et j’ai eu une belle passe de Huchette. Sans lui, je n’aurais pas marqué», a-t-il mentionné.

Après avoir souvent utilisé 11 attaquants et sept défenseurs depuis le début de la saison, Patrick Roy avait décidé d’y aller avec quatre trios d’attaque complets et six joueurs d’arrière contre la Meute. Son quatrième trio, celui d’Audette, Huchette (un but et une passe) et Peter Amanatidis (une aide), a saisi l’occasion.

«À part leur première présence, alors qu’ils étaient un peu mêlés, je suis obligé de dire qu’ils ont amené une belle énergie et ils ont bien travaillé offensivement. Ils ont amené des rondelles au filet et ont réussi à la garder en territoire adverse. Ç’a été un fort match pour les trois», a ajouté Roy, qui pourrait repenser à son plan initial d’utiliser 11 attaquants contre les puissants Foreurs de Val-d’Or, cet après-midi.

En plus de Gaucher, Audette et Huchette, Aapo Siivonen (deux passes), Viljami Marjala (deux passes) et Thomas Caron (un but et une passe) ont engraissé leur fiche personnelle. Nicolas Savoie a inscrit l’autre filet des Remparts.

Le Drakkar pourra jouer

Par ailleurs, revirement de situation pour le Drakkar de Baie-Comeau. Les deux joueurs qui avaient été déclarés positifs à la COVID-19 mardi dernier ont appris qu’il s’agissait finalement de faux positifs.

Comme la politique de la LHJMQ le prévoit, le Drakkar s’était placé en isolement complet pour une période de 14 jours, mais, finalement, il pourra prendre part aux matchs dans l’environnement protégé de Sherbrooke comme prévu. Il n’en jouera toutefois que deux plutôt que quatre, mercredi et jeudi prochains.

«C’est évidemment une situation malheureuse pour l’organisation du Drakkar de Baie-Comeau ainsi que leurs familles de pension. Cependant, notre protocole COVID-19 est très strict et rigoureux et nous préférons avoir une approche préventive plutôt que de mettre à risque nos joueurs, notre personnel et nos familles de pension. Nous devions être absolument certains qu’il n’y avait aucun risque avant de permettre au Drakkar d’intégrer l’environnement protégé de Sherbrooke», a mentionné le commissaire adjoint de la LHJMQ, Martin Lavallée.