Boxe

Beterbiev vient à bout de Deines

Publié | Mis à jour

On s’attendait à un combat rapide et peu compétitif entre Artur Beterbiev et Adam Deines. Ce fut un plus long que prévu. Par contre, Beterbiev n’a pas eu de difficulté à demeurer champion unifié des mi-lourds devant ses partisans, samedi, au Palais des glaces de Moscou.

Beterbiev (16-0, 16 K.-O.) l’a emporté par knock-out au 10e round face à un Deines (19-2-1, 10 K.-O.) qui a vendu chèrement sa peau. Le protégé de Marc Ramsay a fini le travail avec un puissant crochet de la gauche durant un échange musclé au centre du ring.

Deines a fait une petite danse avant d’aller au plancher. L’arbitre n’a pas hésité à mettre fin au combat. Le Montréalais d’origine tchétchène a levé le bras en guise de victoire.

Celui qui détient les titres IBF et WBC de la division des 175 lb a cependant travaillé plus fort que prévu. Dès le premier assaut, il a envoyé Deines au plancher avec un coup à la tempe.

«C’était une performance correcte, a souligné l’entraîneur Marc Ramsay alors qu’il était dans le taxi en direction de son hôtel. Ce n’était pas un combat spectaculaire comme je l’avais imaginé, mais c’est le genre d’opposition qu’on s’attendait de Deines.»

«Deines a démontré beaucoup de courage lors de ce combat. Il y a deux façons de cueillir une pomme. Tu peux brasser le pommier ou tu peux simplement la prendre avec un petit mouvement. Artur a fait les deux.»

Étonnant Deines

À ce moment-là, plusieurs observateurs pensaient qu’on aurait droit à un duel à sens unique, mais c’était mal connaître Deines. L’Allemand a démontré beaucoup de courage en résistant aux attaques répétées de son adversaire. Il a essuyé un barrage de coups de puissance de la part du boxeur local.

Beterbiev, qui boxait pour la première fois en Russie chez les professionnels, a sorti tout son arsenal. Il a été dominant, mais son opposant refusait de tomber. Comme c’est souvent le cas, il a eu son adversaire à l’usure.

Finalement, Deines a donné une meilleure opposition à Beterbiev et c’est tant mieux pour le spectacle. Beterbiev a livré 10 rounds alors qu’il avait été inactif depuis 17 mois. C’est une bonne préparation s’il souhaite être actif d’ici la fin de 2021.

Meng ou Smith

À 36 ans, Beterbiev n’a plus le temps d’attendre. S’il souhaite unifier tous les titres des mi-lourds, il devra le faire dans les deux prochaines années. C’est un objectif réaliste, si Top Rank peut débloquer les ressources nécessaires.

Quels sont les scénarios d’ici la fin de l’année? Il y en a deux sur la table.

Le plus plausible est qu’il affronte le gagnant du combat pour le titre WBO entre l’Américain Joe Smith Jr (26-3, 21 K.-O.) et le Russe Maxim Vlasov (45-3, 26 K.-O.). Le duel, qui a été repoussé en raison de la COVID-19, sera présenté le 10 avril à Tulsa, en Oklahoma.

Smith Jr est favori pour l’emporter. De plus, dans ses entrevues, le puissant cogneur a déjà commencé à mettre la table pour un choc d’unification potentiel contre Beterbiev. Un affrontement qui pourrait avoir lieu à New York. Un dossier à suivre.

Et le deuxième scénario est un choc contre le Chinois Fanlong Meng (16-0, 10 K.-O.). Avant la pandémie, Beterbiev devait affronter Fanlong dans un gala qui devait avoir lieu à Québec. Bien sûr, il a été annulé.

Ce ne serait pas le scénario favori de Beterbiev et de son équipe.