Canadiens de Montréal

«Il a frappé un mur!»

Publié | Mis à jour

À un moment où les Canadiens de Montréal ont un urgent besoin de buts, un des plus beaux talents du club est en panne en ce mois de mars : Nick Suzuki n’a touché la cible à aucun de ses neuf derniers matchs.

Si une telle disette du jeune joueur de centre était prévisible (il n’a que 21 ans), certains se demandent si les attentes envers lui n’étaient pas trop élevées après son éclosion en éliminatoires, l’été dernier.

Ci-dessus, Éric Fichaud et Maxim Lapierre discutent du cas de Nick Suzuki à «DMD».  

«On peut voir qu’il a vraiment ralenti, a analysé Éric Fichaud à Dave Morissette en direct, jeudi. Lundi j’ai trouvé qu’il a bien joué, mais il a frappé un mur.

«Ça me rappelle le dernier droit de la saison, l’an passé. On le vit présentement.»

La saison écourtée fait que les séries arrivent à grands pas. Par conséquent, l’intensité des matchs augmentera aussi.

«Ce qui m’inquiète, c’est que le hockey sera encore plus difficile d’ici la fin de la saison. On va lui demander encore plus de responsabilités. Est-ce qu’il sera capable d’en prendre?»

«J’ai hâte de voir s’il sera en mesure de retrouver cette confiance.»

Le dernier but de Suzuki remonte au 27 février. Il a alors marqué son cinquième de la campagne et totalise 18 points en 29 rencontres.