Photo : Ralph Krueger Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

Congédiement de Ralph Krueger: remords chez les Sabres

Publié | Mis à jour

Le congédiement de l’entraîneur-chef des Sabres de Buffalo Ralph Krueger, mercredi, a suscité tristesse et remords dans le vestiaire de l’équipe. L’attaquant Taylor Hall est l’un des premiers à avoir pris le blâme. 

«C’était une journée difficile, a convenu Hall, dans une entrevue publiée sur le site LNH.com. Nous n’avons pas fait le travail. Je n’ai pas fait le travail pour lui et, malheureusement, il n’est plus là maintenant. Nous n’avons pas été capables de gagner des matchs pour lui et voilà où nous en sommes.»

Krueger a payé le prix de cette saison désastreuse des Sabres, qui présentaient une fiche de 6-18-4 avant le match de jeudi contre les Bruins. L’entraîneur manitobain a été limogé après que son équipe eut encaissé une 12e défaite consécutive. C’est l’assistant-entraîneur Don Granato qui reprendra les rênes derrière le banc.

«Tout le monde a beaucoup de respect pour Ralph, a lancé l’attaquant Kyle Okposo. C’est une dure journée pour tout le monde, mais c’est notre travail de jouer, de compétitionner, et nous allons le faire pour l’organisation et la ville de Buffalo. Nous faisons confiance à Don pour nous diriger.»

Ce dernier n’a pas caché qu’il se doutait que quelque chose d’important se préparait à Buffalo.

«Il y a beaucoup de bruit à l’extérieur du vestiaire, mais à l’intérieur nous étions plus calmes. Mais on pouvait voir que quelque chose se préparait. On l’a vu venir.»

«Nous devons tous faire mieux, a poursuivi Hall. C’est la chose la plus importante, peu importe qui est l’entraîneur. Un entraîneur que tout le monde aimait vraiment dans le vestiaire vient juste d’être congédié et n’a plus de travail en raison de la manière dont nous jouons. Nous devons trouver une manière de nous regrouper et de gagner des matchs. C’est aussi simple que ça.»