Crédit : AFP

F1

Essais privés de F1: Bottas remet les pendules à l’heure

Publié | Mis à jour

Confrontée à des ennuis de boîte de vitesses la veille à l’occasion de la première journée des essais hivernaux de F1, l’écurie Mercedes a su remettre les pendules à l’heure, samedi à Bahreïn.

Son pilote Valtteri Bottas a en effet réalisé le chrono le plus rapide samedi quand il a bouclé le circuit de Sakhir en 1 min 30,289 s.

Au terme de ses 58 tours parcourus en après-midi, le Finlandais est maintenant l’auteur du meilleur chrono depuis le début de ces essais préparatoires en vue de la prochaine saison, qui s’amorcera au même endroit le 28 mars.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) avait inscrit la meilleure performance de la séance vendredi, quand il avait stoppé le chrono à 1 min 30,674 s. Lewis Hamilton, coéquipier de Bottas, n’a été crédité que du 15e meilleur temps, samedi.

Derrière Bottas s’est pointé le Français Pierre Gasly (AlphaTauri), alors que Lance Stroll (4e vendredi) s’est encore bien comporté en réalisant le troisième temps le plus rapide (1 min 30,460 s) de la journée.

«Après-midi fructueux»

Le pilote québécois, qui entamera sa cinquième saison en F1, a sauvé les meubles pour l’écurie Aston Martin, dirigée par son père Lawrence.

Son nouveau coéquipier, Sebastian Vettel, a été limité à 10 tours en matinée en raison, lui aussi, d’une boîte de vitesses récalcitrante.

«Ce fut un après-midi relativement fructueux dans la mesure où des problèmes mécaniques avaient réduit le temps de piste de Sebastian plus tôt dans la journée, a fait savoir Stroll. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre par la suite.»

«Nous avons accompli toutes les tâches qui étaient prévues à notre horaire, même si, encore une fois, le vent a rendu les conditions de piste défavorables.»

Frayeurs pour Latifi

C’était jour de rentrée pour l’autre Canadien engagé à temps plein en F1, Nicholas Latifi, qui avait laissé le volant de la Williams au pilote d’essai, Roy Nissany, vendredi.

Le Torontois s’est classé à une honorable septième place après avoir fait 132 tours du circuit, un sommet parmi les 16 pilotes qui ont roulé samedi.

«Ces trois mois d’inactivité ont semblé très longs, a dit Latifi. Ça fait du bien de retrouver le volant d’une F1. Cette journée a été productive.»

Sa rentrée a été marquée par deux tête-à-queue, sans gravité toutefois.

Cette deuxième journée a aussi été l’occasion pour Fernando Alonso de renouer avec la F1 après deux ans d’absence. À bord de son Alpine (ex-Renault), l’expérimenté pilote espagnol s’est contenté de la 10e place.

«On ne cherchait pas à battre des records de vitesse. L’idée était plutôt de me familiariser avec la voiture et tout s’est bien passé», a relaté le vétéran pilote espagnol, qui a réalisé 128 tours.

Quant à Sergio Pérez, recruté par Red Bull en 2021, il a pu faire une simulation de course complète à bord de sa nouvelle voiture et il s’est montré très satisfait.

Les 10 écuries de F1 n’ont plus que la journée de dimanche pour peaufiner leur préparation en vue de la prochaine saison.