Crédit : PHOTO JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Formule E

Une collision coûteuse pour DS Techeetah

Publié | Mis à jour

La saison de Formule E risque d’être compliquée pour l’écurie DS Techeetah, alors que ses deux pilotes, Antonio Felix da Costa et Jean-Éric Vergne se sont accroché lors de la deuxième course disputée à Dariya, samedi en Arabie saoudite.

Impliqués dans une lutte serrée pour la victoire, les deux champions étaient respectivement troisième et quatrième lorsque Vergne a activé son premier segment de mode attaque. Il a ensuite tenté une manœuvre aux dépens de son coéquipier, et ce dernier s’est durement défendu, étant incapable d’éviter un contact.

S’il s’est gardé de jeter le blâme sur l’un ou l’autre de ses pilotes, le directeur d’équipe, Mark Preston, s’est désolé de la situation, puisque la victoire était à portée de main. Il espère maintenant que l’équipe apprendra de cette situation.

«De toute évidence, ils se bousculaient, ce qui n’était pas idéal, et cela les a empêchés d’attaquer correctement les gars devant, a dit Preston selon le site officiel de la FE. Nous pouvons réagir plus vite dans le feu de l'action avec des situations comme celle-ci et nous allons optimiser [notre approche] dans les prochaines courses.»

Lever la main

Vergne est sorti vainqueur de ce duel sur la piste, terminant au troisième rang. Il a toutefois été pénalisé puisqu’il n’a pas été en mesure d’activer sa deuxième séance en mode attaque en raison de l’interruption prématurée de la course à la suite de l’accident d’Alex Lynn. Résultat: 24 secondes ont été ajoutées à son résultat, le reléguant au 12e rang. Le Portugais a ainsi hérité de la troisième marche du podium.

Tout en indiquant que l’important était la bonne santé confirmée de Lynn, dont la voiture s’est littéralement envolée sur la piste, Vergne a critiqué l’approche de da Costa, champion en titre de la série.

«Vous ne gaspillez pas l’énergie en vous battant avec votre coéquipier, a-t-il fait valoir. Quand Antonio a activé son segment en mode attaque, je l’ai laissé passer parce que nous sommes une équipe et nous essayons de ne pas utiliser inutilement de l’énergie en nous dépassant l’un l’autre.»

«Je me suis tassé et je m’attendais à ce qu’il me retourne la faveur et me laisse passer, mais il est resté [sur la ligne de course]. Nous nous sommes touché, et ensuite au dernier virage, il n’a simplement pas freiné. Il a juste foncé sur moi, et nous avons eu une collision.»

Indiquant ne pas être sûr de ce qui s’est passé à la sortie de sa voiture, da Costa a toutefois indiqué qu’il était capable de prendre le blâme quand il est responsable et qu’il le fera si c’est nécessaire.

«Si c’est sa vision des choses, c’est probablement vrai, a admis da Costa. Je suis habituellement le premier à lever la main quand je fais une erreur et si c’est le cas cette fois, je vais le faire. Mais je n’ai jeté qu’un rapide coup d’œil aux images et je ne suis pas sûr.»

Un bon rythme

Le podium de da Costa est malgré tout une bonne nouvelle pour DS Techeetah, qui n’avait pas récolté le moindre point lors de la manche initiale.

«C’est une bonne performance et un bon résultat; nous avons montré que nous avons le rythme et je suis super satisfait», a ajouté da Costa.

La prochaine course devrait avoir lieu dans les rues de Rome, en Itlaie, le 10 avril prochain.