Canadiens de Montréal

«Ça doit faire énormément mal à Claude»

TVA Nouvelles

Publié | Mis à jour

Michel Bergeron «ne fait pas le saut» en entendant, mercredi matin, l’annonce du congédiement de l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Claude Julien, et de l’instructeur adjoint, Kirk Muller.      

L’ancien entraîneur des Nordiques, qui est lui-même passé par là, soutient, en entrevue à LCN, que Claude Julien, fort probablement, «s’en doutait».   

Il ajoute que cette nouvelle «doit faire mal énormément à Claude», mais que lorsqu’une équipe de hockey vit des problèmes, c’est malheureusement souvent l’entraîneur qu’on vise. 

Le Tigre croit que même si cette décision semble prise à la dernière minute, elle n’a certainement pas été prise sur un coup de tête. 

«C’est des décisions qui se sont prises rapidement, mais planifiées et pensées, c’est évident», affirme Michel Bergeron. 

«Marc ne s’est pas levé hier matin et s’est dit : si on perd ce soir je mets mon coach dehors», ajoute-t-il.

Les dernières difficultés de l’équipe auront donc eu raison de Claude Julien, qui était apprécié de son équipe. 

«Il n’en demeure pas moins que Claude était apprécié. Les gens savent comment il est près de son équipe», raconte l’ancien entraîneur.  

Écoutez l’entrevue complète de Michel Bergeron dans la vidéo ci-dessus.