Canadiens de Montréal

Ce que Kotkaniemi doit faire plus souvent...

Ce que Kotkaniemi doit faire plus souvent...

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 24 février
Mis à jour 24 février

Pour un deuxième match de suite, Jesperi Kotkaniemi n’a obtenu aucun tir au but. Lors des cinq derniers matchs, le Finlandais n’en a que quatre.

Ce n’est pas assez.

Et pourtant, Kotkaniemi possède un excellent tir.

C’est vrai. Je vous le dis. Combien de fois je l’ai vu lors des entraînements déjouer le gardien avec un tir vif, puissant et précis.

Chaque fois, je suis toujours ébloui par le tir de Kotkaniemi et je me pose toujours la même question : «Pourquoi ne fait-il pas cela dans les matchs ?» Autant son tir des poignets que son tir sur réception peut être impressionnant. Croyez-moi.

Lors du dernier camp d’entraînement, je me souviens que KK avait battu Price avec un tir des « ligues majeures » et Price l’avait regardé en voulant dire : «Quel tir. Ça vient d’où?»  

Mais à l’entraînement, Kotkaniemi a du temps et de l’espace pour lancer. Il peut attendre une fraction de seconde de plus, mais pas en situation de match.

Dans le cours d’une partie, je constate qu’il prend trop de temps, hésite, passe ou perd la rondelle. C’est comme s’il perdait confiance lorsque la partie se met en marche ou c’est comme s’il se mettait à penser beaucoup trop lorsqu’il a une occasion de lancer.

Au moment d’écrire ces lignes, Kotkaniemi avait obtenu moins de tirs au but (31) que Ben Chiarot (43). Ce n’est pas normal.

Je demeure convaincu que si le numéro 15 des Canadiens augmentait sa moyenne de tirs par match il obtiendrait des résultats étonnants.

S’il adoptait cette attitude, je pense qu’il pourrait devenir notamment une menace en avantage numérique. Si KK adoptait une attitude de « tireur », il pourrait permettrait aux Canadiens d’avoir une autre option lorsque l’équipe se retrouve avec un joueur en plus sur la glace.

Bref, le meilleur exemple de la puissance de son tir est survenu, samedi soir, lorsqu’il a marqué en échappée à l’aide d’un tir précis contre les Maple Leafs. Il a dégainé rapidement et Frederik Andersen n’a rien pu faire.

Mais, il doit le faire plus souvent. J’en demeure convaincu.