Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Bientôt des changements à la formation du Rocket?

Publié | Mis à jour

La tâche de l’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, pourrait bientôt être facilitée par la reprise prochaine des activités dans la Ligue de hockey junior de l’Ouest (WHL), puisque deux espoirs du Canadien de Montréal seront soustraits de l’équation.

La saison de la WHL reprendra le 26 février dans la section Centrale regroupant les équipes albertaines, tandis que les formations de la Saskatchewan et du Manitoba devront attendre au 12 mars. Kaiden Guhle appartient aux Raiders de Prince Albert, qui évolueront dans cette section Est.

Les cinq clubs américains – dont les Silvertips d’Everett de Gianni Fairbrother – doivent amorcer la campagne le 19 mars dans l’État de Washington, tandis que la Colombie-Britannique n’a toujours pas donné son accord pour les activités dans cette province.

«Nous sommes toujours en communication, mais ce n’est pas notre travail de parler de ce que la WHL va faire jusqu’à ce que ce soit public, a dit Bouchard en vidéoconférence, dimanche. Nous avons des conversations avec toutes les ligues. Les joueurs juniors avec nous, ce n’est pas très réaliste en temps normal.»

Pas question, toutefois, de les exclure précipitamment s’ils peuvent jouer. Incommodé par une blessure, Guhle pourrait ainsi voir de l’action dans un premier match professionnel avant de retourner dans le junior, si la situation le permet.

«C’est difficile de parler de formation, mais s’ils sont disponibles, il y a des chances qu’ils jouent, a lancé le pilote. Nous les aimons. Nous avons vu Fairbrother pour un match. Et dès que j’ai le feu vert pour Guhle, il sera dans la formation assurément. Mais à cause de la nouvelle réalité, il faut attendre.»

Expérience

Guhle et Fairbrother sont deux des 33 joueurs ont amorcé la saison avec le Rocket. Vingt-sept d’entre eux ont disputé au moins un match. La situation est particulière, mais Bouchard estime avoir l’expérience nécessaire et il n’est pas dépassé par les événements.

Rappelons que Bouchard a été président, directeur général et entraîneur-chef de l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il a également été DG pour Équipe Canada junior avant de rejoindre l’organisation du Canadien.

«Tu ne peux pas aller à l’université du hockey, a-t-il fait valoir. J’ai été très chanceux, car j’ai eu des partenaires comme Québecor pour acheter [l’Armada de Blainville-Boisbriand]. Ils m’ont donné les clés pour être DG et entraîneur, et m’ont dit: "fais ce que tu veux". Ils ne m’ont jamais dit quoi faire. Ils avaient confiance en moi à 100 %. Ça m’a donné de la confiance pour croire en mon instinct et pour apprendre.»

«[On] a cru en moi pour cinq ans chez Hockey Canada pour gérer le programme junior des moins de 17 ans. Si on combine ces deux expériences, je suis l’homme le plus chanceux au monde. Toute l’expérience que tu peux acquérir, c’est bien. On a eu un camp avec 104 joueurs en 2017. Alors je ne suis pas dépassé par la situation. Je suis heureux.»

Le Rocket amorcera lundi une série de quatre parties contre le Moose du Manitoba au Centre Bell.