Crédit : AFP

Baseball - MLB

«C’était extrêmement difficile» -Justin Turner

Publié | Mis à jour

Alors que les Dodgers de Los Angeles ont officiellement annoncé le retour Justin Turner vendredi, le joueur d’avant-champ est revenu sur la controverse entourant sa participation aux célébrations de son équipe après la victoire contre les Rays de Tampa Bay en Série mondiale.

Turner, qui vient tout juste de signer un nouveau contrat de deux ans pour 34 millions $ avec les Dodgers, a été vivement critiqué pour avoir rejoint son équipe sur le terrain après avoir reçu un diagnostic positif à la COVID-19. Il avait été retiré du sixième et dernier match aussitôt que le résultat de son test de dépistage a été connu. 

«C’était extrêmement difficile, a dit Turner concernant son retrait du match. Ses propos ont été rapportés notamment par le USA Today. Je crois que j’ai vécu toutes les émotions possibles : être sorti du match, essayer de comprendre ce qui se passait, gagner la Série mondiale, être excité de voir Julio (Urias) obtenir le dernier retrait, accomplir finalement mon but.» 

Après les défaites en Série mondiale contre les Astros de Houston en 2017 et les Red Sox de Boston en 2018, Turner ne pouvait accepter l’idée de célébrer ce championnat tant attendu seul, à l’écart du reste de l’équipe. 

«De rester en retrait, dans cette pièce, et de voir les gars se sauter dessus, c’était comme si je restais assis pour une troisième fois à regarder une équipe célébrer la Série mondiale. C’était difficile. C’était une des choses au sommet de ma liste. Je n’ai pas pu célébrer le dernier retrait sur le terrain. Je suis déterminé à me présenter et à travailler chaque jour pour pouvoir vivre cette expérience à la fin de l’année.» 

Incertitude entourant les négociations 

Arrivé au terme de son contrat avec les Dodgers à l’automne dernier, Turner ne savait pas si sa décision controversée allait nuire à son avenir dans le baseball majeur. 

«Je ne savais pas ce que ça ferait, si ce serait un facteur dans la décision des Dodgers de me garder, ou même dans l’intérêt des autres équipes. C’était un gros point d’interrogation comment les gens allaient me percevoir par la suite.» 

Turner n’a finalement pas été pénalisé par la ligue pour sa conduite et n’a pas eu trop de mal à convaincre les Dodgers de le garder. 

«Nous sommes assurément meilleurs et plus forts avec JT, a dit le propriétaire de l’équipe Andrew Friedman vendredi. Dans un monde idéal, nous voulions qu’il revienne.»