LNH

«Ça ressemble à Tremblant» - William Carrier

Publié | Mis à jour

Le patineur québécois des Golden Knights de Vegas William Carrier a trouvé un drôle de comparatif au Lac Tahoe, où son équipe affrontera l’Avalanche du Colorado, samedi, dans le cadre d’un match en plein air.

«Pour le monde du Québec, ça ressemble à Tremblant, a lancé l’athlète de 26 ans lors d’une entrevue avec les médias. J’en parlais avec [Max] Pacioretty, qui allait souvent là. C’est les mêmes conditions. Il ne fait pas super froid - c’est sûr qu’on aimerait qu’il fasse un peu plus froid pour la glace – il vente un peu, mais c’est vraiment magique. Je ne pense pas qu’il y ait une patinoire extérieure plus belle que ce qu’on a en ce moment.»

Le fait de sauter sur la patinoire extérieure a rappelé plusieurs souvenirs d’enfance au natif de LaSalle.

«On l’a senti, les gars étaient fébriles durant la pratique, a ajouté Carrier. C’est un moment magique. On a tous joué dehors sur la patinoire, plus jeune, des deux ou trois heures. Les gars sont contents, ça change un peu la routine.»

Carrier patinera au sein du quatrième trio en compagnie de Nicolas Roy et Ryan Reaves pour ce match extérieur. En 14 parties cette saison, le Québécois a récolté une mention d’aide, tout en maintenant un différentiel de -1, mais il a aussi appliqué 37 mises en échec aux joueurs adverses, un élément de son jeu qu’il voudra reproduire samedi.

«L’énergie va être grande, a renchéri Carrier. L’excitation est déjà là. C’est sûr qu’on va devoir garder la "game" simple. Les conditions ne sont pas les meilleures. Juste de simplifier notre travail et ça va être le fun.»