FBL-ENG-PR-WEST BROM-MAN UTD

Crédit : AFP

Soccer

Manchester United et Everton patinent

Publié | Mis à jour

Tenu en échec (1-1) chez l'avant-dernier West Bromwich Albion, Manchester United voit City se détacher en tête de la Premier League, dimanche pour la 24e journée, alors que Pierre-Emerick Aubameyang a réveillé Arsenal avec un triplé contre Leeds. 

Manchester United décroche 

Les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer voient leurs rêves de titre s'étioler avec une seule victoire et trois nuls sur les cinq derniers matches. 

S'ils reprennent la 2e place à Leicester à la différence de buts, ils sont maintenant à 7 longueurs des Citizens qui disputeront un match en retard en milieu de semaine prochaine, à Everton.

Chez l'avant-dernier et la plus mauvaise défense du championnat, Manchester United s'est retrouvé mené après moins de deux minutes de jeu sur un but plein de détermination de Mbaye Diagne, arrivé cet hiver en prêt de Galatasaray (1-0, 2e).

Un scénario bien connue par les Red Devils qui l'ont emporté 7 fois sur les 12 matches où ils se sont retrouvés menés cette saison. Mais ils n'ont cette fois pu faire mieux qu'un nul grâce à une reprise de volée de Bruno Fernandes peu avant la pause (1-1, 44e).

Un point qui aurait pu leur échapper si Diagne n'avait pas raté deux énormes occasions d'offrir trois points à son équipe qui n'en a pris que 7 sur les 14 dernières journées.

Le Sénégalais a d'abord résisté à Harry Maguire pour se présenter seul face à De Gea, mais le gardien espagnol a réussi une double parade décisive (79e). Il a ensuite raté le cadre de près, sur un centre fuyant (88e).

Une tête de Maguire dans le temps additionnel, effleurée par Sam Johnstone et repoussée par le poteau, laisse quelques regrets aux Mancuniens, mais leur manque de tranchant offensif rend ce nul finalement assez équitable.

Everton aux abonnés absents 

Étonnamment amorphe, Everton a été battu chez lui (2-0) par le relégable Fulham et rate une belle occasion de se rapprocher des places européennes.

Un succès aurait permis aux Toffees de revenir à égalité de points avec Liverpool, 4e avec 40 unités, avant le derby qui les opposera à Anfield Road le week-end prochain.

Au lieu de cela, ce sont les Cottagers qui ont confirmé leurs progrès constants dans le jeu depuis le début de la saison, bonifiés par un doublé de l'attaquant nigérian prêté par Bordeaux, Josh Maja.

Il a d'abord repris un centre tendu d'Ademola Lookman au deuxième poteau pour ouvrir le score (1-0, 48e) avant d'être à l'affût pour récupérer un tir de Harrisson Reed repoussé par le poteau et doubler la mise (2-0, 64e).

Avec 18 points, le promu, 18e, est encore à 7 points de Newcastle, premier non relégable, mais il s'est redonné un peu d'espoir.

Everton, qui recevra Manchester City en milieu de semaine en match en retard avant d'aller à Anfield devra vite se remobiliser s'il ne veut pas rater le train européen.

Arsenal n'abdique pas 

Après trois matches sans victoire, Arsenal a battu Leeds (4-2), avec un triplé de Pierre-Emerick Aubameyang, son premier en Premier League.

Avec 34 points, les Londoniens ne sont que 10es mais n'ont que 6 points de retard sur Liverpool, 4e, un rang qui qualifie pour la prochaine Ligue des champions.

Les hommes de Marcelo Bielsa restent, eux, sereins, avec une 11e place et 32 unités.

Plus encore que le succès, c'est la bonne prestation d'Aubameyang qui est encourageante pour Arsenal, même s'il a été bien aidé par la défense perméable de Leeds.

Le Gabonais, affecté par les récents ennuis de santé de sa mère, a ouvert le score sur une belle action individuelle (1-0, 13e), avant de transformer un penalty bêtement concédé par le gardien français Ilan Meslier (2-0, 41e).

Il a ajouté un troisième but personnel de près et de la tête pour porter le score à 4-0 (47e), alors qu'Hector Bellerin avait inscrit le but du 3-0 juste avant la mi-temps, profitant d'un Meslier encore une fois pas exempt de tout reproche en couvrant mal son premier poteau.

Dans un sursaut d'orgueil, Pascal Strujik (4-1, 58e) et Helder Costa (4-2, 69e) ont réduit le score et confirmé la réputation de Leeds d'équipe à grand spectacle, avec 40 buts marqués et 42 encaissés en 23 matches.

L'Inter s'empare de la tête 

L'Inter Milan a pris dimanche la tête du Championnat d'Italie grâce à sa victoire sur la Lazio Rome (3-1), au lendemain de la défaite surprise de l'AC Milan contre La Spezia (2-0), lors de la 22e journée de Serie A. 

A une semaine du derby milanais, l'Inter Milan peut remercier Romelu Lukaku, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Le Belge offre aux Nerazzurri un point d'avance sur les Rossoneri, sept sur la Roma (3e) et huit sur la Juventus Turin (4e).

« Big Rom » a ouvert la marque sur un penalty obtenu par Lautaro Martinez (22e) puis a doublé la mise juste avant la pause en force (45e). Avec 16 buts, il rejoint Cristiano Ronaldo en tête du classement des buteurs. 

Et juste après la réduction du score des Laziali par Gonzalo Escalante (61e), qui a dévié un coup franc de Sergej Milinkovic-Savic, c'est toujours Lukaku qui a foncé en contre offrir le troisième but à Lautaro Martinez (64e), scellant ce précieux succès pour les Nerazzurri.

Francfort inarrêtable 

Francfort, l'équipe qui flambe en 2021, a décroché dimanche sa 8e victoire en neuf matches de Bundesliga, 2-0 contre Cologne, pour prendre provisoirement la troisième place du classement derrière le Bayern et Leipzig après 21 journées.

L'Eintracht a ouvert le score par le Portugais André Silva (1-0, 57e), auteur de son 18e but cette saison, ce qui fait de lui le deuxième meilleur buteur du championnat derrière l'intouchable Robert Lewandowski (24 buts avec le Bayern).

L'international espoir français Evan Ndicka, formé à Auxerre, a doublé la mise (2-0, 79e) pour les rouge et noir.

Avec 39 pts, Francfort reste à bonne distance du Bayern (48 pts et un match à jouer lundi) et Leipzig (44 pts). Mais l'équipe de la capitale financière est actuellement la terreur de la Bundesliga: invaincue depuis décembre (huit victoires, deux nuls), elle arrive lancée pour son choc de la semaine prochaine à domicile contre le "Rekordmeister".

Francfort peut toutefois encore perdre la troisième place dimanche soir si Wolfsburg (38 pts) s'impose dans le choc de la journée contre Mönchengladbach, mais restera quoi qu'il arrive dans le top-4, qualificatif pour la prochaine Ligue des champions.

Cologne, qui venait de s'extirper de la zone rouge de relégation grâce à trois victoires sur ses quatre dernières sorties (dont une victoire de prestige 2-1 la semaine dernière à Mönchengladbach dans un derby du Rhin), reste 14e avec quatre points d'avance sur le barragiste Bielefeld, qui se déplace lundi à Munich.