TENNIS-AUS-OPEN

Crédit : AFP

Tennis

Auger-Aliassime casse à Melbourne

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime a appris une dure leçon contre Aslan Karatsev, samedi soir, aux Internationaux d’Australie.

Le Québécois a subi un revers crève-cœur de 6-3, 6-1, 3-6, 3-6 et 4-6 contre le Russe qui est issu des qualifications.

C’est dommage pour Auger-Aliassime. Il était en plein contrôle du match lors des deux premières manches. Tout baignait dans l’huile et on le voyait déjà accéder aux quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

C’était bien mal connaître le coriace Karatsev. Le 114e joueur mondial a orchestré une remontée spectaculaire en remportant les trois dernières manches avec du jeu inspiré.

De son côté, Auger-Aliassime n’a pas été en mesure d’arrêter l’hémorragie. Son taux d’efficacité au service a chuté de façon importante en plus de commettre plusieurs fautes directes. Souvent, ce fut une question de millimètres.

Puis, dans les moments importants, l’athlète de 20 ans n’était pas en mesure de réussir les coups opportuns. On peut dire qu’il est allé à la dure école lors de ce match.

Un excès de confiance ?

Est-ce qu’il est possible que le protégé de Fred Fontang ait prêché par excès de confiance ? Pas impossible, mais ce serait surprenant. Auger-Aliassime connaissait très bien Karatsev, car il l’avait affronté à deux reprises au cours des dernières années.

Il savait très bien que le Russe se battrait jusqu’au dernier point. Le 20e favori du tournoi était bien conscient qu’il ne pouvait pas lever le pied contre un tel guerrier.

Karatsev est ainsi devenu le premier joueur issu des qualifications à atteindre les quarts de finale dans un tournoi du Grand Chelem depuis 1996 alors qu’Alex Radulescu avait réussi ce tour de force à Wimbledon.

Au prochain tour, il affrontera le gagnant du duel entre l’Autrichien Dominic Thiem et le Bulgare Gregor Dimitrov.

Départ solide

Auger-Aliassime a démarré la rencontre avec le couteau entre les dents. Le Québécois a fait montre de caractère durant cette manche.

Après avoir obtenu le premier bris du duel, il s’est fait briser à son tour par Karatsev. Auger-Aliassime a répliqué avec un autre bris pour reprendre l’avantage.

Il faut dire que le Russe a été erratique durant cette séquence avec des fautes directes qui ont ouvert la porte à son adversaire.

Toutefois, le tournant s’est produit à la septième partie. Au service, Auger-Aliassime s’est retrouvé à 0-40 et trois balles de bris contre lui. Sa réponse a été brillante. Il a remporté cinq points de suite pour faire 5-2 en route pour finir la manche à 6-3 en sa faveur.

On a presque assisté à un copier-coller lors de la deuxième manche. Tout réussissait au Québécois qui ne savait pas ce qui l’attendait par la suite.