Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Alouettes de Montréal

Le Parc olympique prêt à ouvrir ses portes aux Alouettes

Publié | Mis à jour

Dans l’optique de la reprise des activités de la Ligue canadienne de football cette saison, l’une des meilleures chances pour les Alouettes de Montréal de pouvoir jouer devant leurs partisans pourrait être le Stade olympique. Les deux parties concernées sont d’ailleurs déjà en train de réfléchir à un plan pour que le projet se concrétise.

«Suivant la logique, on est le plus grand "building" au Canada. S’il y a un endroit où on peut faire de la distanciation sociale, c’est bien dans un grand stade, a affirmé Alain Larochelle, vice-président exploitation et développement commercial du Parc olympique.

«Si ça ne fonctionne pas chez nous, ça ne fonctionnera nulle part ailleurs. »

M. Larochelle et son équipe ont pris les devants en évaluant la capacité du stade, selon une configuration respectant les règles de distanciation de deux mètres. Résultat : 11 000 spectateurs pourraient assister à un éventuel match des Alouettes cet été, au Stade olympique.

«En appliquant la même règle à un stade plus petit, on a évidemment moins de spectateurs. Pour une équipe sportive, on en arrive vite à se demander si c’est rentable de faire ça», a indiqué M. Larochelle, qui a contacté le président des Alouettes Mario Cecchini au retour des Fêtes pour discuter de la question.

«C’était pour lui dire qu’on était intéressé, si ça peut les dépanner, de les accueillir. On sait que financièrement les paramètres standards ne tiendront pas cette saison donc on va regarder pour avoir une souplesse au niveau du modèle d’affaires.»

Plus de matchs au stade

Si, à court terme, l’objectif est de dépanner les Alouettes, des discussions ont également lieu pour établir une nouvelle entente entre les deux camps, et possiblement, présenter plus de matchs de la LCF au stade.

«Leur équipe sportive est déjà chez nous: les joueurs s’entraînent au gym du centre sportif, ils ont leur entraînement au Parc olympique. On est un peu leur camp de base. La seule chose qui manque, c’est les matchs, a dit M. Larochelle. L’idée est d’y aller graduellement avec eux, dans un esprit vraiment de partenariat. C’est un travail sur du moyen à long terme.»

La LCF devrait présenter sous peu son protocole COVID-19 en vue de la prochaine campagne, qui devra être approuvé par les autorités de santé publique de chacune des provinces concernées. C’est alors seulement qu’on saura si le projet de matchs de football devant spectateurs au Stade olympique est un projet réalisable cet été.