Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

Théo Rochette veut faire mentir les recruteurs

Publié | Mis à jour

Ignoré par les 31 équipes de la Ligue nationale lors du repêchage d’octobre, Théo Rochette s’organise pour que son nom reste dans la tête des recruteurs en vue du prochain exercice, cet été.

L’attaquant canado-suisse connaît de bons moments avec les Remparts de Québec, ayant récolté 10 points à ses sept dernières rencontres. Avant le duel de jeudi contre Shawinigan, Rochette surfait sur une séquence de cinq matchs consécutifs avec au moins un point. 

Questionné sur ses récentes performances, le principal intéressé n’a pas caché qu’il jouait avec un fardeau de moins sur les épaules depuis le début de la saison, le repêchage étant derrière lui.

«On pourrait dire ça comme ça. Je garde le repêchage dans un coin de ma tête, parce que je veux prouver, en quelque sorte, que j’avais ma place dans ce repêchage [de 2020] et j’espère toujours me faire repêcher. Cela dit, j’y pense moins que l’année passée et je me concentre plus sur mon jeu. J’ai aussi appris que ce n’était pas forcément la bonne façon, de trop y penser», a avoué le joueur de centre de 18 ans qui revendique 13 points en autant de matchs.

«Je pense que je suis arrivé avec une confiance un peu plus grande cette année. L’an passé, j’ai eu une saison vraiment difficile et je savais que j’étais capable de faire mieux. De plus, je savais qu’on aurait une bonne équipe et j’arrivais avec beaucoup de confiance. Pat [Patrick Roy] m’en a aussi donné, avec un plus grand rôle et je suis arrivé motivé, je pense que c’est ce qui fait la différence.»

Roy a d’ailleurs apprécié l’attitude adoptée par son protégé avant le lancement de la campagne.

«On en avait parlé avant que la saison commence; quel genre de joueur il devrait être. Et, avec les statistiques avancées, on a démontré qu’il devait s’ajuster à certains moments sur la glace. Il a apporté tous les ajustements nécessaires. Il a bien réagi jusqu’à date, je suis vraiment fier de lui», a mentionné le grand patron des opérations hockey des Remparts.

Des liens avec Pouliot 

L’arrivée d’Olivier Pouliot, acquis des Saguenéens de Chicoutimi en retour de Pierrick Dubé, n’est pas étrangère aux succès de Rochette. Le duo joue dans la même unité que le capitaine Thomas Caron. La magie a vite opéré entre les trois joueurs.

«À la première pratique, j’ai vu que c’était un gars très rapide qui était un bon fabricant de jeu. Je savais que ça pouvait cliquer, je ne savais pas à quel point, mais je savais que j’aurais du plaisir à jouer avec lui. Je m’entends aussi bien avec lui à l’extérieur de la glace», a souligné celui qui a grandi à Donnacona.