Crédit : AFP

Baseball - MLB

Vers un nouveau stade pour les Rays?

Publié | Mis à jour

On a assisté à une autre étape du projet de développement du terrain du Tropicana Field, où est situé le domicile des Rays de Tampa Bay, mardi.

Un total de sept projets, qui respectent les critères du maire Rick Kriseman, a été dévoilé sur le site internet de la ville de St. Petersburg en fin d’après-midi. Les propositions devaient avoir deux versions: une avec la présence d’un nouveau stade de baseball et une autre sans la construction d’un nouveau domicile pour les Rays.

Lors d’une conférence de presse tenue dans le stationnement vétuste du Tropicana Field, Kriseman s’est montré enthousiaste par rapport aux projets qui ont atterri sur son bureau.

«Quand on voit ces soumissions, je pense que vous allez réaliser que le futur de ce quartier n’a jamais été aussi prometteur», a-t-il mentionné.

Un comité de 26 personnes prendra maintenant les prochains mois pour analyser les forces et les faiblesses de chaque projet. Par la suite, une courte liste sera dressée pour l’étape finale du processus, qui devrait se terminer avant la fin de 2021.

C’est Kriseman qui choisira le projet gagnant. Ce sera sa dernière grande décision en tant que maire de St. Petersburg. Il pourrait laisser une patate chaude à son successeur.

Des discussions sérieuses

Hier, encore une fois, on a assisté à une autre séance de bras de fer entre lui et les Rays. Kriseman avait suggéré au propriétaire Stu Sternberg de déposer un projet incluant la construction d’un stade, mais il ne l’a pas fait.

Les Rays ont plutôt demandé d’avoir le contrôle sur 50% du développement du terrain de 350 000 mètres carrés. Ils souhaitaient également obtenir un pourcentage important des revenus du projet, et ce, même s’ils pourraient disputer une partie de leurs matchs locaux à Montréal à compter de la saison 2028. Toutefois, ce fut un non catégorique de la part du maire.

Au moins, le canal de communication est ouvert entre les deux parties pour la première fois depuis des lunes.

«Je veux que les Rays demeurent à St. Petersburg et je suis prêt à travailler avec eux pour que ça se réalise, a mentionné Kriseman au Tampa Bay Times. Mais je ne veux pas sacrifier la ville pour ça.»

Des Rays gourmands

Sternberg était accompagné par les présidents Matt Silverman et Brian Auld lors de la conférence de presse. Ils croient que les propos du maire sur leurs demandes n’étaient pas exacts.

«Ce n’est pas vrai qu’on souhaite faire construire un stade sans aucun investissement de notre part, a indiqué Sternberg au même quotidien. Si l’investissement demandé est trop important, il ne sera pas bâti. On souhaite arriver à un point où toutes les parties impliquées seront confortables pour la construction d’un nouveau stade.»

Kriseman et Sternberg ont eu plusieurs rencontres depuis la défaite des Rays en Série mondiale en octobre dernier. Le sujet principal était la construction d’un nouveau stade sur le site actuel du Tropicana Field.

Toutefois, le maire trouve que la formation du baseball majeur est très gourmande dans ses demandes, surtout avec le projet de villes-soeurs qui est toujours d’actualité dans le baseball majeur.

L’objectif de Sternberg est le même depuis plusieurs mois, soit d’avoir un stade de 25 000 sièges. Le coût serait évalué à 450 M$.