Crédit : AFP

MLS

MLS: la balle est dans le camp des joueurs

Publié | Mis à jour

La Major League Soccer (MLS) dit attendre une réponse du syndicat des joueurs relativement à une proposition qu’elle lui a soumise il y a deux semaines et espère en venir à une entente pour la présentation de la saison 2021.

C’est ce qu’a indiqué son commissaire Don Garber dans une lettre à l’intention des partisans diffusée jeudi sur le site de la ligue. Le 12 janvier dernier, le dirigeant disait que les parties concernées se trouvaient dans une impasse, la MLS ayant invoqué la clause de force majeure de la convention collective. Plus d’une semaine plus tard, c’est l’attente qui prévaut.

«Nous avons rencontré l’Association des joueurs et ses représentants au début janvier pour discuter de la façon de gérer les défis de la pandémie et des impacts sur la MLS lors d’une deuxième année de suite. Le groupe de propriétaires a présenté une offre juste dans cette situation difficile. Les joueurs auraient 100 % de leur salaire, en retour d’une prolongation de deux ans de la convention», a déclaré Garber.

«Les propriétaires prennent le risque et assument les pertes financières de cette année, tout en protégeant la stabilité à long terme de notre ligue. Ils se donnent l’opportunité de récupérer une partie des pertes dans le futur. Comme vous, nous voulons amorcer la saison 2021 en mars. Nous avons présenté notre proposition à l’Association et on attend une réponse. Nous sommes prêts à rencontrer ses représentants et les joueurs au cours des prochains jours afin de conclure un pacte qui sera bénéfique à tous, à court et à long terme.»

Lock-out?

Auparavant, Garber avait blâmé la partie adverse pour son manque de flexibilité, écartant toutefois la possibilité d’un lock-out.

«Cette proposition met, d'après nous, toute la pression de la pandémie sur les épaules des propriétaires. Les joueurs ne voulaient pas de réduction des salaires et c'est ce que nous offrons, avait-il dit dans un point de presse. Jusqu'ici, nous n'avons pas eu de réaction de la part du syndicat des joueurs.»

La MLS a été contrainte en 2020 de reprendre ses activités lors d’un tournoi tenu à huis clos à Orlando. La campagne s’est ensuite poursuivie sous plusieurs contraintes. Notamment, les trois formations canadiennes ont dû disputer de nombreux matchs locaux aux États-Unis afin de respecter les directives sanitaires en vigueur.