Crédit : AFP

MLB

Les Jays gagneront-ils la course George Springer?

Publié | Mis à jour

Joueur autonome, le voltigeur George Springer pourrait bien choisir les Blue Jays de Toronto, qui seraient l’une des deux formations ayant les ressources financières requises pour l’embaucher.

Selon ce qu’a indiqué dimanche le réseau MLB Network, l’organisation ontarienne et les Mets de New York constituent les deux clubs à surveiller dans ce dossier, surtout que DJ LeMahieu reviendra vraisemblablement avec les Yankees de New York, d’après ce qu’a précisé vendredi le site MLB.com. En plus, le receveur J.T. Realmuto retournera possiblement dans le camp des Phillies de Philadelphie, ce qui enlèvera une cible de choix au marché de l’autonomie du baseball majeur.

Aussi, le site The Athletic prétend que les Jays ont de meilleures probabilités de mettre la main sur Springer, car ils disposent d’une plus grande marge de manœuvre sur le plan de la masse salariale que les Mets. Ces derniers pourraient dépasser le seuil de la taxe de luxe s’ils embauchent l’athlète de 31 ans. Dans un tel cas, ils seraient tentés d’échanger quelques actifs.

L’intérêt de Toronto pour Springer a déjà été évoqué durant les derniers mois. MLB Network a rapporté à la fin novembre que les deux parties concernées ne refuseraient pas de s’associer. La chaîne SNY a pour sa part affirmé que les Jays avaient soumis une offre supérieure à 100 millions $ pour cinq ans au joueur de champ extérieur.

Springer a conservé une moyenne au bâton de ,265 avec les Astros de Houston la saison passée, totalisant 14 circuits et 32 points produits.